IL TRAITE LES PARTIS DE L’ALLIANCE DÉMOCRATIQUE D’«OPPORTUNISTES» / Makri : «Nous sommes prêts à participer à la réforme du pays»

2

Le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Abderrezak Makri, a saisi l’occasion, hier en conférence de presse, pour charger les partis regroupés autour du pôle de l’Alternative démocratique. Et de façon particulière, le chef islamiste cible, sans le nommer, l’ex-président du RCD, qui l’a qualifié la veille, dans une contribution publiée sur son compte facebook, d’«obligé turc algérien, en l’occurrence le parti islamiste HMS», qui «reste dans l’orbite de l’Armée.» En effet, lors de sa conférence au siège du MSP à Alger, Makri a qualifié le pôle des démocrates d’«opportunistes». «Nous avons été critiqués par le courant laïque, parce que nous représentons un vrai concurrent dans la scène politique » et parce que, poursuit-il, «nous avons la volonté de travailler l’Algérie et nous sommes prêts à participer pour son progrès et sa réforme», précise-t-il. Insistant que l’élection présidentielle est la seule voie de sortie de crise, le président du MSP a rappelé, dans le même sillage, son rejet à la Constituante soutenue par les démocrates dans leur feuille de route. Abordant le sujet de la détention provisoire du Moudjahid de la Guerre de libération nationale, Lakhdar Bouregâa, Makri a affirmé que son parti était parmi les premiers à dénoncer son arrestation. «C’est vrai que son arrestation est arbitraire mais l’inacceptable c’est de salir son image», estime le chef du MSP qui a justifié sa position en s’appuyant sur deux points. Selon Makri, le MSP doit beaucoup à l’officier de l’ALN qui se trouve en détention préventive à la prison d’El Harrach. «À l’époque de feu Mahfoud Nahnah, en 1999, Bouregâa a témoigné en faveur du fondateur du MSP quand une polémique a été suscitée autour de l’histoire de Nahnah», raconte Makri. Quant aux détenus politiques et d’opinion, il faut dire que Makri en a fait abstraction, alors que ces derniers sont placés sous mandat de dépôt à la prison d’El Harrach, pour port de l’emblème amazigh.
Par ailleurs, et pour ce qui concerne le Forum national du dialogue, le président du MSP a salué ces assises, déclarant qu’il y aura, dans l’avenir, d’autres rencontres avec l’opposition pour développer une solution à la crise.
S. O.

Source : lecourrier-dalgerie

2 Commentaires

  1. Moquerie pardon MAKRI a qualifié le pôle des démocrates d’«opportunistes». il a l’audace et le culot de le dire mais quelle toupet

POSTER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here