Le ministre de la Communication, Hassane Rabehi, à propos de la déclaration de la porte parole de l’UE : «L’UE respecte le peuple et l’Etat algériens»

0
Source :

Le ministre a indiqué que la présidentielle du 12 décembre prochain, «nous permettra d’élire un président de la République jouissant de la pleine souveraineté pour l’édification politique, juridique et administrative pour un meilleur avenir de cette chère patrie à laquelle nous souhaitons tout le bien, la sérénité et la stabilité».

Les commentaires que font certains responsables européens sur la situation en Algérie ne passent évidemment pas inaperçus en Algérie. Ainsi, la récente déclaration de la porte-parole de l’Union européenne Maja Kocijancic a reçu un accueil plutôt positif de la part du ministre de la Communication et de la Culture et porte-parole du gouvernement, Hassen Rabehi. En effet, en marge d’une visite de terrain à Baraki en compagnie de l’ambassadeur de Chine, sur l’emplacement d’un nouveau complexe culturel offert par la Chine à l’Algérie, le ministre de la Communication a mis en évidence la position positive de l’UE à l’endroit de l’Algérie. «Tout un chacun est libre d’exprimer sa position, mais l’UE en tant qu’institution regroupant tous les pays de l’Union, a exprimé son plein respect du peuple et de l’Etat algériens, mais aussi des mesures prises (…) pour garantir une élection libre, régulière et indépendante, et c’est l’objectif du peuple et de l’Etat algérien», a affirmé M.Rabehi.
Le ministre qui a rappelé les amendements apportés aux lois régissant les élections, à l’image de l’Autorité nationale indépendante des élections, «pour superviser toutes les étapes du processus électoral, allant de la préparation à la proclamation des résultats», a clairement indiqué que la présidentielle du 12 décembre prochain, «nous permettra d’élire un président de la République jouissant de la pleine souveraineté pour l’édification politique, juridique et administrative pour un meilleur avenir de cette chère patrie à laquelle nous souhaitons tout le bien, la sérénité et la stabilité». Un acte politique et populaire fondateur d’une nouvelle ère démocratique pour l’Algérie. A ce propos, le ministre a souligné sa conviction que «l’Algérie dispose de toutes les potentialités (…) pour entrer de plain-pied dans une nouvelle étape qualitative dans tous les domaines». M. Rabehi ajoutera que «ceci ne peut se réaliser qu’en privilégiant un dialogue constructif et l’engagement que nous avons tenu envers nous-mêmes et envers les générations qui nous ont précédés».
Il convient de rappeler que la porte-parole de l’Union européenne avait souligné, lundi dernier, que l’UE «a encouragé depuis le début, les Algériens à œuvrer à une issue démocratique et pacifique dans un esprit de dialogue». Elle a également exprimé le souhait que se tiennent en Algérie «des élections (qui) contribueront à répondre aux aspirations profondes du peuple algérien». Mme Kocijancic qui répondait à des questions écrites de journalistes algériens, a tenu à préciser que «L’UE suit avec beaucoup d’attention les développements en Algérie et a encouragé depuis le début les Algériens à œuvrer à une issue démocratique et pacifique dans un esprit de dialogue et de responsabilité. Nous maintenons cette ligne», a-t-elle dit.
«Nous espérons que des élections contribueront à répondre aux aspirations profondes du peuple algérien, dans le respect des droits fondamentaux et dans un climat d’apaisement», a-t-elle ajouté. La sortie médiatique est venue de Mme Kocijancic pour contredire des déclarations mensongères d’une députée belge du parlement européen qui avait pris cause et fait pour une minorité d’activistes algériens, visiblement intéressés par une ingérence de l’UE dans les affaires internes du peuple Algérien.
En sus des réactions généralisées de refus réservé par les citoyens et l’ensemble des partis politiques aux allégations de la députée, la déclaration de la porte-parole de l’UE, ferme la parenthèse et garantit le respect de la souveraineté algérienne.
Nadera Belkacemi

Lire aussi  Ahmed Gaïd Salah à propos des forces qui voulaient déstabiliser l’Algérie :«Ils ont échoué»
Source :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici