L’ENSEIGNEMENT DE L’ANGLAIS A ENFLÉ LA POLÉMIQUE : Chems Eddine Chitour rassure les universitaires

0
Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique Chems Eddine Chitour a tenu à lever toutes les ambiguïtés sur certaines décisions. Il a rassuré la communauté universitaire sur l’enseignement de l’anglais, les bourses accordées aux étudiants et la tenue des examens.

A travers le site d’informations du ministère, le Pr Chems Eddine Chitour a souligné que  » l’enseignement de l’anglais dans le cursus universitaire sera par paliers et cette année, il ne concernera que les étudiants en cycle de doctorat et qui ont réussi leurs épreuves « . Face aux inquiétudes des étudiants en filières dont l’enseignement est en français, le ministre a rassuré  » qu’aucun professeur ne sera mis à la porte  » et que les étudiants peuvent continuer leur cursus le plus normal.

A l’adresse des enseignants en lettres françaises, le ministre a été clair :  » Il n’y a pas de décision pour arrêter ces filières  » arguant du fait que certaines informations sur ce sujet sont erronées. Ainsi, la décision de généraliser l’anglais qui était prévu par son prédécesseur, ne sera appliquée que par dose progressive tenant compte de  » l’adaptation nécessaire à cette nouvelle donne  » et également de l’environnement culturel de l’université algérienne. Pour ne pas se précipiter dans une décision qui aura des conséquences fâcheuses, le ministre indique  » qu’il y aura prochainement la création d’un bouquet de chaines TV pour l’enseignement de l’anglais et il faudra compter sur le temps pour réorganiser les filières d’études à la langue de Shakespeare. Dans sa réponse aux étudiants, le ministre a clarifié la situation.

Aucun changement ne portera à l’avenir sur le montant de la bourse accordé aux étudiants. Il a également décidé que  » les étudiants en cycle de doctorat et qui ont des postes de travail ne peuvent prétendre à la bourse, car le règlement en vigueur interdit le cumul de deux salaires « . De même que le montant des présalaires pour certaines catégories d’étudiants dans des instituts spécialisés ne connaîtront pas une augmentation comme cela a été colporté. Dans le volet qui concerne les examens, Chitour a mis en exergue  » les règles d’éthique qui obligent les étudiants à ne pas s’adonner à la fraude et dont il faut s’éloigner  » non sans indiquer que  » tous les examens seront dorénavant homogénéisés « . Les recteurs et doyens de facultés et d’instituts seront appelés à  » coordonner leurs approches pour finaliser les examens et éviter les retards  » sachant que pour différentes raisons, les étudiants se sont plaints des retards où parfois ils entamaient leurs examens en plain vacances d’été.
Farid larbaoui

Source :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici