Les révélations inédites d’un journaliste du groupe médiatique de Ali Haddad

4
Source :

Les journalistes du quotidien national Le Temps d’Algérie font l’objet de mesures conservatoires de leur direction suite à leur dénonciation publique des « censures et pressions » qu’ils subissent. Observ’Algérie a pu interroger un employé du groupe médiatique appartenant à Ali Haddad. Il témoigne d’un véritable  « calvaire que vivent les journalistes ».

En effet, quatre journalistes ont fait l’objet d’une mesure d’arrêt de travail temporaire. Dans une note signée par le directeur général du groupe média Mouloud Louail, et affichée au siège du journal. Celui-ci informe le rédacteur en chef Saïd Mekla, le chef de la rubrique sport Mohand Amar Abdelkader, ainsi que les deux journalistes Aïssa Moussi et Fella Hamici de leur arrêt de travail temporaire, jusqu’à leur passage devant la commission de discipline du groupe. Cette mesure jugée « abusive et arbitraire » fait suite aux protestations des journalistes de ce quotidien, dénonçant la censure qu’ils subissent ainsi que le « pervertissement » de la ligne éditoriale du Temps d’Algérie.

L’histoire a commencé quand le journaliste politique du quotidien, Aissa Moussi a publié un poste sur sa page Facebook, se démarquant du « pervertissement de la ligne éditoriale du journal », après le recrutement du journaliste Hassen Zerrouk comme directeur de publication. « Par devoir de vérité, d’éthique et de conscience professionnelle, après des semaines d’une intenable situation au sein de notre rédaction, et malgré qu’il ne s’agisse pas de mes propres écrits, je ne peux continuer à rester de marbre », écrit-il sur son mur. Il ajoute que « de ce fait, en tant que journaliste de ce média, je me démarque d’une telle couverture voire même du contenu qui ne reflète aucunement la réalité du terrain. Une honteuse orientation dictée par les nouveaux maîtres du moment au Groupe Média Temps Nouveaux ». Il motive sa démarche par le fait que « Être journaliste, c’est savoir aussi faire preuve d’honnêteté avec soi-même et avec l’opinion en ces moments historiques de la vie de notre pays l’Algérie ».

Lire aussi  BENGRINA DEPUIS BISKRA : «Je vais en finir avec l’impunité et la corruption»

Le témoignage du journaliste a rencontré un grand élan de solidarité de la part des confrères et consœurs de la corporation sur les réseaux sociaux.

La direction du groupe squatté « illégalement par des imposteurs »

Le Groupe Médias Temps Nouveaux, appartenant à l’homme d’affaire Ali Haddad, actuellement en prison, vit une crise économique ces dernières années. Cette crise profonde s’est accentuée ces derniers mois, depuis l’emprisonnement du propriétaire du groupe. En plus de cela, la publicité étatique a été retirée du journal et les comptes du groupe gelés durant des semaines sur décision de justice. Cette situation chaotique a engendré une grande anarchie dans l’entreprise.

Lire aussi  LES ENSEIGNANTS DU PRIMAIRE METTENT À EXÉCUTION LEURS MENACES : Boycott massif des examens du 1er trimestre

« Ce sont des gens qui n’ont aucune expérience digne dans le domaine. C’est de véritables imposteurs et manipulateurs. Parmi eux, il y en a qui ne savent pas lire deux phrases correctement, et veulent diriger un groupe de presse », assure-t-il. L’employé de Dzair TV qui souhaite garder l’anonymat de peur de représailles nous raconte dans le détail, il nous explique cette « prise en main forcée de la direction du groupe, par des individus très suspects ».

Source :

4 Commentaires

  1. Mesdames Messieurs Combattants es de l’information.
    Je commente par quelques citations :
    1- Le meilleur moyen de prévenir le futur est de le créer.
    2- Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité ; un optimiste voit l’opportunité dans chaque difficulté.
    3-Les gagnants trouvent des moyens, les perdants des excuses.
    4-Si vous ne pouvez pas faire de grandes choses, faites en des petites mais grandioses..

  2. Encore un issaba mangeur de cochon aller voir les vidéos sur YouTube Haddad parle en français c’est à mourir de rire un vrai clown

  3. A Salim la Mouche bleue,
    Est ce que quelqu’un qui mange du cochon est forcément un mauvais homme ?
    Sinon la planète compte plusieurs milliards qui en mangent donc ils sont tous mauvais ?
    Vous n’avez absolument aucun argument vrai, tranchant pour défendre votre kabran, pour que cela tienne la route.
    Pauvre de vous, vous êtes en mode survie depuis des décennies et vous êtes contents ! Dommage car la vie est belle et le monde magnifique, mais pour voir cela il faut être libre. il y a une chanson pour les petits qui peut te faire du bien, cherche ce titre sur internet : il est libre Max..,

  4. Haddad, un clown quand il parle en français. Normal débile c est pas sa langue, de plus lui est en prison et les autres au pouvoir les mangeurs de cadavre, les voleurs du peuple algériens. Lui c est un petit fusible il intéresse personne, la preuve on débite des bêtises pour évite d évoquer les vrais sujets on sollicite les mouches hallal pour embrouiller les faits. Leur doctrine est connue de part le monde. Ou sont les coupables les suceurs de sang qui sans vergogne nous humilient, tabassent, arrêtent et emprisonnent son propre peuple. Mange du porc si tu veux ou manipulent les algériens, on s en fout de son régime alimentaire. Les 5 candidats ont démontré leur lien inconditionnel avec le régime, ils font parties des chefs de la corruption, et nous on se contente de haddad alors que tout le gratin au botte de l UE et des Émirats qui dictent leur feuille de route et convoque gaid Salah en plein hirak et le souffifre de Bensalah parti nous humilier chez poutin et nous pollue l esprit avec les petits clown comme haddad. Toufik 25 ans au DRS le meilleur agent d Afrique reconnus et inconnus physiquement de tous et pourtant arrêter par ses anciens complices pour sauvegarder leur pouvoir d étranglement du peuple. Les vrais mafieux tiennent le pouvoir hors de toutes base légale et pourtant ils nient toute réalités et s inventent une
    une réalité virtuelle. Pauvre mouches vous servez les chayatines et utiliser la religion pour détourner le regard “on se fout de ce qu il mange ou qu il soit musulman ou pas” nous ne sommes des pantins, on veux un état de droit avec la liberté de conscience et d expression. Ça suffit votre ingérence dans la croyance des algeriens c est pas le sujet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici