OUVERTURE, AUJOURD’HUI, DU SALON «REVADE» 2019 À ALGER : Promouvoir l’industrie de la récupération et du recyclage des déchets

0

La 4e édition du Salon international de la récupération et de la valorisation des déchets «REVADE» ouvrira ses portes, aujourd’hui, et s’étalera jusqu’à jeudi prochain, au Palais des expositions de la Safex, aux Pins maritimes d’Alger.

Cette édition est placée sous le slogan «l’entrepreneuriat  circulaire : un modèle économique d’avenir ». Elle est dédiée principalement à l’industrie du recyclage et la récupération des déchets. Ainsi, pendant quatre jours, REVADE débattra des voies de promotion de l’entrepreneuriat circulaire dans le domaine du recyclage, de la valorisation et la transformation des déchets. Il y a lieu de souligner que Revade 2019 compte demeurer une vitrine des derniers équipements et technologies utilisés dans le domaine du recyclage et de la valorisation des déchets, à travers les expositions notamment de plusieurs sociétés étrangères, qui sont très en avance sur ces questions à l’exemple des entreprises allemande, chinoise, italienne, française et belge, en lien direct avec l’industrie du recyclage et qui ont d’ores et déjà, réservé, des stands et espaces au sein du Palais des expositions Safex.
Outre les espaces précités dédiés à la présentation des derniers développements industriels dans le domaine du recyclage, «Revade» de cette année est, selon les organisateurs, un événement qui « vise à encourager la création d’entreprises dans le domaine de la gestion intégrée des déchets et faire connaître les équipements et les technologies utilisés dans le domaine du recyclage et de la valorisation des déchets».

Lire aussi  TROIS ACCORDS PHARES SIGNÉS LORS DE LA RÉUNION DE LA 4ÈME SESSION DU COMEFAC'est du concret entre Alger et Paris!

Un enjeu stratégique pour l’économie nationale
Selon les résultats d’une étude réalisée en 2018 par le ministère de l’Environnement et des Énergies renouvelables, la quantité des déchets produite par an s’élève à 34 millions de tonnes (tous secteurs confondus). Économiquement parlant, le manque à gagner de cette quantité importante de déchets s’élève à plus de 40 milliards de dinars par an. Un vrai gisement sous- exploité qui peut également, selon les résultats de l’étude précitée, générer plus de 100 000 postes d’emploi, dont 40 000 postes directs.

L’urgence du recyclage des ordures ménagères
Malgré toutes les stratégies annoncées par le secteur concerné, le taux de 7% de recyclage que réalise notre pays annuellement sur les 13 millions de tonnes de déchets ménagers peine à connaître une augmentation depuis plusieurs années. C’est ce qu’avait affirmé, en septembre 2018, Fatma-Zohra Barça, directrice de la gestion intégrée des déchets à l’AND.
Cette responsable avait également précisé que « l’Algérie disposait de 91 centres d’enfouissement technique opérationnels dont 73 avaient atteint un taux de saturation qui dépasse 90%». Ce qui veut dire que la gestion actuelle des tonnes de déchets présente des insuffisances et carences, et que d’énormes quantités attendent d’être recyclées.
Pour l’avis des experts en la matière, qui montrent du doigt les infrastructures inadéquates, « la mauvaise gestion des déchets présente des risques sur la santé et l’environnement».
Mohamed Amrouni

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici