Port du drapeau berbère : plusieurs manifestants placés sous mandat de dépôt

1
A man waves the Amazigh flag as thousands of mourners attend the funeral procession and burial of Hocine Ait-Ahmed, one of the fathers of Algeria's struggle for independence and a key opposition figure, in the Algerian village of Ait Ahmed on January 1, 2016. Ait-Ahmed's remains arrived in Algiers from Switzerland, where he died at the age of 89, for a state funeral the previous day before being transferred to his home village for his burial. The Amazighs, or Berbers, are the ethnicity indigenous to North Africa west of the Nile Valley. AFP PHOTO / FAROUK BATICHE / AFP / FAROUK BATICHE (Photo credit should read FAROUK BATICHE/AFP/Getty Images)

Plus d’une douzaine de personnes ont été placées en détention provisoire, aujourd’hui dimanche 23 juin, pour atteinte à l’unité nationale, après qu’ils aient brandi le drapeau amazigh à Alger.

Les arrestations des manifestants jugés pour atteinte à l’unité nationale, ont eu lieu vendredi dernier lors du dix-huitième vendredi du mouvement populaire. Deux jours avant, le chef d’État major, Ahmed Gaïd Salah, avait mis en garde contre de tels agissements. À ce propos, il avait qualifié d’infiltration le port du drapeau autre que le drapeau national.

« L’Algérie possède un seul drapeau et unique drapeau. De ce fait, brandir un autre drapeau lors des marches est une question sensible. Brandir un autre drapeau que le national est une tentative d’infiltration des marches », avait déclaré Gaïd Salah, lors d’un discours prononcé à l’occasion de sa visite à Béchar .

Atteinte à l’unité nationale, ou atteinte à la liberté individuelle ?

Un peu plus d’une douzaine de personnes ont alors comparu devant le procureur de la république de Bab El-Oued. Selon l’avocat Noureddine Benissad « le rapport préliminaire porte sur deux chefs d’inculpation, à savoir le port d’un emblème autre que l’emblème national. Et atteinte à l’unité nationale ». Les mis en cause ont étaient placés en détention provisoire en attendant un nouveau procès.

Plusieurs partis, personnalités et associations ont dénoncé ces poursuites des manifestants jugés pour atteinte à l’unité nationale. Car ces porteurs d’étendards berbéres risquent 20 ans de prison. Le vice-président de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH) a d’ailleurs, appelé à rester «mobilisés, unis et solidaires et surtout pacifiques». Le vice-président de Laddh a également appelé à la prudence afin « de ne pas tomber dans le piège de la provocation, la violence et la division ».

De son côté, le Réseau contre la répression, estime que «c’est une décision inacceptable». Ce réseau a introduit cette matinée un recours par le biais de ses avocats. Le collectif envisage aussi de déposer une demande de liberté provisoire dans les trois jours à venir ».

1 COMMENT

  1. SUITE à ces arrestations, CITATION: “Saïd Salhi, vice-président de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (Laddh) appelle à rester «mobilisés, unis et solidaires et surtout pacifiques».
    —-
    APPEL au “hirakistes des vendredis” et aux pseudo-hirakistes” des autres jours de la semaine

    On vous manipule depuis leurs bureaux ou leur foyer en ajoutant ou retranchant des slogans selon leurs objectifs malsains et leurs intérêts de classe, ou faussement idéologique ou faussement identitaire!
    SOYONS CLAIR:
    Est-ce que les revendications de départ (du hirak) sont restés les mêmes? Absolument, Non!
    Nous avions pressentis que les manipulateurs allaient entrer en scène!
    Ce qui est le cas aujourd’hui puisque on demande que l’on fustige l’Armée, c’est à dire l’Institution qui a adopté les revendications du hirak et qui aide aujourd’hui à les réaliser. On introduit aussi des revendications dites identitaires ou islamo-califistes” pour mieux brouiller les choses!
    C’est curieux de voir que plus on arrête les pontes du système plus les revendications irréalisables et inconsidérées se multiplient anarchiquement ; plus d’attaquer l’Armée en visant son Chef d’Etat-Major Gaid-Salah !! Said Sadi va même jusqu’à dire que “le peuple réclame la démilitarisation de l’Algérie” (c’est à dire amoindrir la puissance de l’ANP en effectif et en armement) !! Rien que ça! Exactement le vœu de Bernard-Henri Lévy et du Maroc ! Bref passons!
    .
    Sur la citation, il s’agit des mêmes manipulateurs!
    Said SAHLI de la LADDH n’est qu’un des portes-voix!
    ALGÉRIENS ne vous laissez pas distraire par ces “illusionnistes” qui ne cherchent que leur confort. Ils ont profité du système et veulent que cela dure! Ils paniquent!
    NOUS DÉFIONS Said Sahli et ses semblables qui poussent nos enfants à défier l’autorité en vu du désordre de :
    – Sortir et de brandir cet emblème eux-même devant les forces de sécurité
    – De demander à leurs enfants de le faire!
    …..Car nous sommes certains qu’ils prennent nos enfants pour de la “chair à canon”! (prête moi ton fils se sacrifier à la place du mien!)…
    C’est ce qu’ils font !!
    Le patriotisme? Ils s’en foutent!

POSTER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here