PRIX DU PÉTROLE : Le Brent baisse légèrement à 63, 49 dollars

0

Les prix du pétrole baissaient à nouveau jeudi après avoir rebondi la veille. Dans l’après- midi, le baril du Brent de la mer du Nord, référence du pétrole algérien, pour livraison en septembre, valait 63,49 dollars à Londres, en baisse de 0,52% par rapport à la clôture de mardi. Par exemple à New York, le baril américain de WTI, pour livraison en août, perdait 0,68%, à 56,95 dollars.
Aussi, après de lourdes pertes mardi, les cours du pétrole sont remontés mercredi, malgré un éxcés de faiblesse à la publication des données hebdomadaires sur les stocks américains, qui ont moins baissé que prévu. selon l’analyste, Carsten Fritsch, le pétrole et déjà de nouveau sous pression et il ajoute qu’aucun déclencheur spécifique n’explique cette nouvelle baisse.
De son côté, l’analyste Tamas Varga explique les considérations économiques, qui affectent négativement la demande de pétrole, deviennent le facteur dominant des mouvements de prix. À rappeler que l’organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) ont décidé, mardi à Vienne, d’étendre leur accord de réduction de la production pour une durée de 9 mois à partir du 1er juillet, tout en adoptant une charte de coopération. Les participants à cette réunion ont axé également leurs délibérations sur l’évolution récente du marché pétrolier et les perspectives immédiates.
Également, lors de cette réunion, il a été réaffirmé l’engagement continu des pays producteurs participants dans la déclaration de coopération en faveur d’un marché stable, de l’intérêt mutuel des pays producteurs, d’un approvisionnement efficace, économique et sûr des consommateurs et d’un rendement équitable du capital investi et notant l’amélioration générale des conditions du marché et de la confiance des investisseurs ainsi que le retour de la confiance et des investissements dans l’industrie pétrolière. Aussi, la prochaine réunion ministérielle des pays de l’Opep et des pays non membres de l’Opep se tiendra à Vienne le 6 décembre 2019.
Mehdi Isikioune

Source : lecourrier-dalgerie

Lire aussi  Finances :Plus de 5.000 milliards de DA circulent hors secteur bancaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici