PROCESSUS DE PAIX AU SAHARA OCCIDENTAL : Le F. Polisario avertit à nouveau contre le blocage du Maroc

1

Le Front Polisario a de nouveau  mis en garde contre les graves conséquences du blocage du processus de règlement mené par les Nations u nies et l’Union africaine en raison des entraves dressées en permanence  par le Maroc en l’absence d’une résolution contraignante du Conseil de sécurité, notamment après la démission de l’envoyé personnel du SG de l’ONU au Sahara occidental, Horst Köhler.
Le Front Polisario, qui vient  d’achever  les   travaux de la 11e session ordinaire de son Secrétariat national, sous la direction du président sahraoui, Brahim Ghali, a prévenu que la poursuite par le Maroc du pillage des ressources naturelles du Sahara occidental, les  violations des droits de l’homme et les provocations, notamment au niveau de la zone tampon de Guerguerat, menace la sécurité et la stabilité  dans la région. En l’absence de mesures concrètes en faveur d’une solution juste garantissant au peuple sahraoui son droit à l’autodétermination et à l’indépendance et devant l’entêtement du Maroc et sa politique de la fuite en avant, le Front Polisario, tout en affirmant sa coopération constante avec l’ONU, tient à souligner qu’il demeure attaché à son droit à poursuivre la lutte par tous les moyens légitimes en vue d’asseoir sa souveraineté sur l’ensemble de son territoire.
Le Secrétariat national du Front Polisario a également averti que « la persistance de puissances étrangères bien connues, telles que la France, dans la défense de la thèse agressive et expansionniste du Royaume du Maroc ne ferait que créer davantage de causes de tensions et menacerait la paix et la stabilité dans la région ».
Le Front Polisario a, par ailleurs, salué les positions exprimées par plusieurs états lors de la 74e session de l’Assemblée générale des Nations unies en faveur du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination, à la liberté et à l’indépendance. Il a saisi l’occasion de la tenue de sa réunion pour exprimer sa gratitude à l’Union africaine (UA) pour « son attachement à l’Acte constitutif et sa défense acharnée de l’unité du continent et du droit de ses peuples à la liberté et à l’indépendance », louant ses efforts de principe et son respect des lois régissant les partenariats de l’Afrique avec les pays et les organisations continentales et internationales. Le Front Polisario   a remercié également le « mouvement solidaire et les frères et amis à travers le monde pour leurs positions soutenant le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination ».
Le Front polisario a pris « acte, avec fierté, des acquis réalisés par le peuple sahraoui » grâce à sa « lutte, son combat et sa résistance sur tous les fronts, interne et externe, ce qui s’est traduit dans les bilans encourageants en matière de réalisation des programmes et d’échéances nationales », se réjouissant, à ce propos, de la « détermination de l’armée de libération sahraouie à accomplir la mission de libération et de recouvrement de la souveraineté, en sus de l’élimination des dangers de sécurité dûs à de grandes quantités de drogues écoulées par le colonisateur marocain dans la région comme ressource de financement des bandes du crime organisé et des groupes terroristes, ce qui constitue un risque pour tous les pays de la région».
Enfin, le Secrétariat national du Front Polisario a exhorté, tous les Sahraouis à davantage d’unification des rangs, de synergie, de vigilance et de mobilisation afin de faire aboutir les prochaines échéances, en tête desquelles le  15è congrès  du Front et en faire une station de combat et de lutte.
M. Bendib

INDÉPENDANCE DU SAHARA OCCIDENTAL
Le soutien de syndicats Latino-Américains
Un groupe d’organisations syndicales de neuf (9) pays d’Amérique Latine et des Caraïbes a affirmé, dans sa réunion organisée par l’Union générale des travailleurs de l’équateur (UGTE), dans la capitale équatorienne, Quito, son soutien à la lutte du peuple sahraoui et à sa cause pour la liberté et l’indépendance. Prenant part au forum, plusieurs délégations syndicales d’Argentine, Brésil, Colombie, équateur, Salvador, Guatemala, Mexique, Pérou et de la République Dominicaine, ont condamné  » les violations systématiques des droits de l’Homme dans les régions occupées du Sahara occidental, notamment, la frange des travailleurs sahraouis ». Exigeant  » la libération immédiate des prisonniers politiques sahraouis dans les prisons de l’occupant marocain », les délégations ont affirmé leur soutien à la lutte du peuple sahraoui et à sa cause pour la liberté et l’indépendance. De son côté, l’Union générale des travailleurs de Saguia Elhamra et de Oued D’hab (UGTSARIO) s’est félicitée de la tenue de la 12e édition du Forum des syndicats des travailleurs dans les pays d’Amérique Latine et des Caraïbes ainsi que des efforts de l’Association équatorienne pour l’amitié avec le peuple sahraoui. Le forum a adopté plusieurs décisions par lesquelles il a affirmé son soutien  » inconditionnel » à la lutte du peuple sahraoui et à sa cause pour la liberté et l’indépendance, condamné les graves violations des droits de l’Homme dans les régions occupées du Sahara occidental et exigé la libération immédiate des prisonniers politiques sahraouis. Le forum a fait également part de sa «vive condamnation  du mur de la honte qui sème division et dispersion  parmi le peuple sahraoui et met en péril la vie des civils sahraouis désarmés, ainsi que du pillage illégal des richesses sahraouies ». Le forum a également appelé l’Organisation des Nations unies (ONU) et le Conseil de sécurité, à « mettre un terme à l’occupation marocaine et à mettre fin à la souffrance du peuple sahraoui, en lui permettant d’exercer son droit à l’autodétermination et à l’indépendance ».
M. B.

Lire aussi  Après un « dialogue de sourds » avec la tutelle : Vers le durcissement de la grève des médecins résidents

1 COMMENTAIRE

  1. Le titre de l’article est soit une explication de l’ affaire du Sahara : c’est le polisario qui avertit le Maroc mais en réalité ce ne serait pas l’Algérie qui avertit le Maroc sur le fond ???? Donc on a déjà la réponse sur le vrai problème du Sahara marocain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici