QUESTION DU SAHARA OCCIDENTAL Ce qu’a dit  Sabri Boukadoum à Antonio Guterres 

14
Source :

En marge de la 74e Assemblée générale, le  ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, s’est entretenu, à New York, avec le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres. L’entretien a porté sur « les processus de règlement des crises dans la région du Sahel, notamment en Libye et au Mali.

La question du Sahara occidental était largement  au menu des discussions entre Boukadoum et Guterres », au moment où le processus de paix, bloqué, est dans l’attente de la nomination d’un nouvel envoyé spécial  du SG de l’ONU.
Lors de son intervention à la tribune de l’ONU, le chef de la délégation algérienne  à l’Assemblée générale de l’ONU, le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a déploré le manque de dynamisme attendu par le  secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, sur la question du Sahara occidental. Le MAE a également déploré la démission de l’ancien président allemand, Horst Köhler, envoyé spécial de l’ONU pour le Sahara occidental. L’ex-émissaire onusien a pris ses fonctions en 2017 et a lancé la « nouvelle dynamique » que le Secrétariat général de l’ONU avait promis de promouvoir en avril de la même année.
Boukadoum a de nouveau fait appel à la volonté du Conseil de sécurité des Nations unies, qui exigeait plus de détermination, de cohésion et un soutien sans faille de toutes les parties impliquées, le Front Poilsario et le Maroc, afin qu’il puisse aller de l’avant. La nouvelle dynamique invoquée par le secrétaire général, Antonio Guterres. »Nous souhaitons que les frères du Royaume du Maroc et du Front Polisario conviennent de s’asseoir à la table des négociations  afin de parvenir à une solution finale garantissant au peuple sahraoui l’exercice de son droit légitime à l’autodétermination conformément aux principes de la Charte des Nations unies et Résolutions de l’Assemblée générale et du Conseil « , a-t-il déclaré. De son côté, le président sahraoui, Brahim Ghali,  a affirmé  que la cause sahraouie se renforçait aux plans régional, continental et international face à l’isolement imposé par l’occupant marocain et ses tentatives désespérées visant à parasiter les victoires diplomatiques du peuple sahraoui. Présidant  la 11e session ordinaire du secrétariat national du Front Polisario, Ghali a indiqué que « cette session intervient au moment où la cause nationale se renforce aux plans régional, continental et international face à l’isolement imposé par l’occupant marocain et ses tentatives désespérés visant à parasiter les victoires diplomatiques du peuple sahraoui ». Pour le président sahraoui, « cet isolement a incité l’occupant marocain à mener une guerre psychologique et médiatique contre le peuple sahraoui, en recourant aux procédés les plus vils, mettant à nu son échec cuisant face à la bravoure et à l’unité des Sahraouis ». Rappelant   »la situation régionale et la position ferme  des alliés », avec la cause sahraouie,  Ghali a également  évoqué les préparatifs en cours pour la tenue, « dans de bonnes conditions, du 15e congrès du Front Polisario, en vue de l’ériger en halte décisive pour élaborer une nouvelle stratégie de combat et avancer sur la voie de la réalisation des aspirations du peuple sahraoui à la liberté et à l’indépendance ».
Longuement débattue lors des travaux de la 74e session de l’Assemblée générale de l’ONU, la cause sahraouie bénéficie du soutien international, exprimé lors des interventions des ministres participants ainsi que lors des entretiens bilatéraux qu’ils ont eus  avec le chef de la diplomatie sahraouie, Mohamed Salem Ould Salek. Plusieurs hauts responsables ont exhorté l’ONU à assumer son rôle et à respecter ses engagements vis-à-vis  de la cause sahraouie et du droit de son peuple à la liberté et à l’autodétermination.
M. Bendib

Lire aussi  IL RÉAGIT FERMEMENT À LA RÉSOLUTION SUR L’ALGÉRIE ADOPTÉE PAR LE PARLEMENT EUROPÉEN : Le MAE rejette l’«agenda du chaos provoqué»
Source :

14 Commentaires

  1. Une chose est sûre c’est que le developpement economique des pays nord-africains ne peut se réaliser qu’a travers l’union de ses etats .
    Le mouvement séparatiste bloque cette tendance et plonge la région ds un avenir incertain alimenté par un terrorisme qui a trouvé sa plate forme ideale.

  2. L’ Algérie rêve de la côte dorée du Maroc qui avance au devant comme le leader africain nombre 1. Algérie des chimères tu peux te garder ton polisario, jamais à jamais jusque là fin des temps incha Allah et on verra si tu le couvrira autant. Macha Allah.

  3. Le Sahara occidental est marocain comme l’ai le hogar à l’Algérie, maintenant que l’Europe est sur pieds et qu’il souhaite une immigration contrôler par le maghreb , l’Algérie pourrait remettre sa fierté dans son nez et arrêter de s’entêter.le développement humain et des nations et un vrai enjeux sans quoi le peuples maghrébin deviendra un territoire d’esclaves pour l’occident dans lequel ils piocheront à souhait.

  4. Le Maroc était occupé par la France, le Sahara Occidental était occupé par l’Espagne, c’était deux états complètement distincts!
    Par quel Miracle le Sahara Occidental est devenu marocain après l’indépendance des deux pays?
    Décidément les marocains prennent les membres de la communauté internationale pour des imbéciles!
    Qu’ils reconnaissent qu’ils ont occupé un Etat frontalier pour s’agrandir et qu’ils veulent le garder! C’est tout!

  5. @M. Zaim,
    Si vous ne le savez pas, le Nord du Maroc a été occupé par l’Espagne aussi. La ville de Tanger avait un statut international. La ville de Sidi Ifni était également occupée par l’Espagne. Donc si on suit votre logique, tous ces territoires totalement distancés l’un de l’autre sont également des états indépendants.
    Et bien bravo pour votre analyse digne d’un grand historien …
    Faut lire l’histoire mon vieux et ne pas dire n’importe quoi.

  6. si il ya des diplomates algériens à la solde des militaires qui dirigent depuis longtemps l’Algérie ils savent bien que l’affaire du Sahara marocain est plier ils restent que les militaires algériens à accepter le fait accomplie le maroc est dans son Sahara la propagande des médias algériens ou polizario ça ne marche pas VIVE un Maghreb uni il avait que MOGABI QUI SOUTIEN LA REPUBLIQUE SAHRAOUI QUI N’EXISTE PAS LE PROBLEME EST ALGERO MAROCAIN ÇA COUTE TROP CHÈRE LE POLIZARIO 450 MILLIARD DE DOLLARDS AUX MILITAIRES DEPUIS 43 ANS C’EST LE PEUPLE ALGERIEN QUI EST PERDANT MES SALUTATIONS MOGABI EST MORT

  7. Juste une rectification pour les personnes qui veulent comprendre . Le Maroc L’Algérie la Tunisie Lybie tous ces noms sont une aberration pour les gens qui les portent. Ceux sont des noms que la France a inculqué aux gens qu’ elle a mis au pouvoir pour la servir. Donc si tu veux vivre libre casses tes chaînes françaises espagnoles italiennes ..qui te torturent et t’écoeurent.

  8. Tout d’abord, mes sincères salutations au peuple frère algérien.
    Quiconque veut parler du problème du Sahara marocain doit revenir à l’HISTOIRE.
    Le Maroc ne date pas d’hier, c’est une nation typique, très ancienne, qui a ses racines et sa propre culture.
    N’êtes-vous jamais demandés (es) pourquoi tous les pays de la région ont maintes fois changé de régime, déstabilisés à plusieurs reprises alors que le Maroc a demeuré une monarchie SÛRE et STABLE depuis des siècles ?
    Le Maroc a beaucoup investi dans Son Sahara. À la sortie de l’Espagne, ce n’était qu’un désert hanté. Je vous invite messieurs-dames d’aller voir le travail qu’accomplit le Maroc depuis la récupération de ses terres .Contrairement au Polisario dont les dirigeants n’ont planté même pas un arbre malgré l’aide financière internationale. À savoir où va tout cet argent ?!

  9. Juste une rectification pour les personnes qui veulent comprendre . Le Maroc L’Algérie la Tunisie Lybie tous ces noms sont une aberration pour les gens qui les portent. Ceux sont des noms que la France a inculqué aux gens qu’ elle a mis au pouvoir pour la servir. Donc si tu veux vivre libre casses tes chaînes françaises espagnoles italiennes ..qui te torturent et t’écoeurent.

  10. Le problème du Sahara Occidental est un problème de décolonisation non achevée, y la communauté internationale doit faire le nécessaire pour imposer la légalité et le droit sans quoi la région pourrait basculer dans l’inconnu. Certains marocains n’arrive pas à se débarrasser du mythe du grand Maroc et gobent sans réfléchir les niaiseries du Makhzen. Le Sahara Occidental reviendra tôt ou tard à ses propriétaires qui sont le peuple sahraoui.

  11. Akhouka Fillah je n’ai fait aucune analyse, c’est un point de vue c’est tout. faites la différence! Mais si vous voulez un peu d’histoire allons y!
    En parlant de certains territoires du Nord du Maroc, vous parlez sûrement de ceux qui sont occupés à ce jour par les Espagnols et que le Royaume du Maroc est incapable de libérer et de récupérer.
    Vous parler des lieux ou territoires de souveraineté, appelés « présides », qui sont cinq territoires localisés en Afrique du Nord près des côtes marocaines de la mer Méditerranée. Tous ces territoires sont sous la souveraineté espagnole. Dont Ceuta et Mellila.
    En 1912, c’est la France qui avait établi son protectorat au Maroc qui concéda à l’Espagne une sphère d’influence au Maroc , faisant d’elle un « sous-locataire de la France » dans cette région. Donc c’était toujours la France qui dominait.
    Ces territoires occupés sont revendiqués par le Maroc qui les considère comme étant des reliquats de la colonisation.
    Au contraire au Sahara Occidental c’était l’occupation espagnole dans son vrai sens et non une partie sous protectorat français concédée aux Espagnols.
    Après avoir acquis son indépendance le Maroc n’a pas revendiqué les territoires du Sahara Occidental comme étant ses territoires occupés.
    Il a fallu attendre l’année 1975 pour voir les Espagnols quitter le Sahara Occidental lâchement sans avertir laissant la population sahraouie désemparée, ce dont a profité le Roi Hassan II pour occuper cet Etat.
    Ce qui est bizarre c’est que plusieurs Etats à travers le Monde, en dehors de l’Algérie, reconnaissent la RASD et l’ONU est toujours en charge de ce dossier.
    Voilà un peu d’histoire!

  12. Une précision: au lieu de revendiquer les territoires du SO, le Royaume a revendiqué le Grand Maroc englobant la Mauritanie, une partie de l’Algérie, une partie du mali, alors que le SO était toujours sous domination espagnole!!!!!

  13. Pourquoi les dirigeants algériens ne se concentrent-ils pas sur leurs problèmes qui se multiplies jour après jour ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici