RETRAIT DE CONFIANCE FORMULÉ À SON ENCONTRE PAR LE BUREAU DE L’APN : Bouchareb dément et défie son parti

0

Dans un communiqué, publié dimanche soir, Mouad Bouchareb, président de l’Assemblée populaire nationale (APN), a démenti la tenue d’une réunion du Bureau de l’institution législative, comme rapporté par un communiqué, le même jour, signé par cinq de ses vice-présidents qui ont décidé de retirer la confiance à l’homme à abattre du FLN.
Ainsi, ses proches collaborateurs à l’APN ont appelé Bouchareb « à démissionner immédiatement de la présidence de l’Assemblée en vue de préserver la stabilité de l’institution législative et du pays ». « Au vu des contrevérités contenues dans un document faisant mention d’informations sur une prétendue réunion du Bureau de l’Assemblée, en ce dimanche 30 juin 2019, il convient de rappeler que le Bureau de l’Assemblée, dont les réunions sont convoquées et présidées par le président de l’APN conformément aux articles 18 et 09 du règlement intérieur de l’APN, n’a pas été convoqué en ce jour », lit-t-on dans le communiqué de l’APN de dimanche soir. Le Bureau tient ses réunions et prend ses décisions en présence de la majorité de ses membres, et de ce fait, « ses décisions prises d’une manière officielle, ne sauraient être révoquées par une réunion non-conforme aux prescriptions juridiques et en présence de celui dont la vacance de siège a été établie et qui a été remplacé, selon les procédures constitutionnelles et juridiques suivies en la matière », affirme le communiqué. « Une réunion du Bureau de l’Assemblée ne saurait se tenir avec seulement cinq membres et en l’absence du président, la voix du président étant prépondérante, sachant que le bureau comprend neuf membres en plus du président ». « On ne peut pas prétendre veiller au bon fonctionnement de l’APN et, dans le même temps, tenir des réunions entamant la stabilité de cette dernière et reflétant une image négative à l’opinion publique », ajoute le communiqué, soulignant que « tout un chacun doit faire montre d’un haut sens de responsabilité, notamment à la veille de la clôture de la session parlementaire ordinaire après une année d’action parlementaire et législative ».
Par ailleurs, les groupes parlementaires réunis dimanche dernier avaient annoncé, dans un communiqué, l’annulation des deux séances plénières prévues hier, lundi, et aujourd’hui, mardi. Il s’agit des présidents de groupes parlementaires des formations politiques suivantes: Front de libération nationale (FLN), le Rassemblement national démocratique (RND), Tajamoue Amel Djazair (TAJ), Union Ennahda-Adala-Bina, le Mouvement populaire algérien (MPA) ainsi que le groupe parlementaire des indépendants.
Hamid Mecheri

Source : lecourrier-dalgerie

Lire aussi  LA FRANCE SUR LA SITUATION EN ALGÉRIE : «C’est aux Algériens de décider de leur avenir»

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici