SNTF : Deux nouvelles lignes ferroviaires lancées dimanche prochain

0

Touggourt-Alger, une navette sur deux jours (train-couchette), Touggourt-Biskra-Constantine, une navette quotidienne (train Coradia). Ce sont deux nouvelles grandes lignes ferroviaires qui seront mises en service commercial à partir du 13 octobre prochain, a annoncé hier le directeur général de la SNTF, Yacine Bendjaballah.

«l’invité de la rédaction» de la chaîne 3 a dévoilé également que la finalisation “très prochaine” du dédoublement de la voix ferrée Alger-Oran permettra de réduire le temps de voyage sur cette ligne à moins de 4 heures. Avec ses nouvelles lignes, le réseau des chemins de fer est passé de 3 800 km à 4 000 KM. La SNTF ambitionne de l’étoffer davantage pour atteindre, « dans un proche avenir », les 6 000 KM, selon toujours le DG de la SNTF. Il a annoncé à cet effet que suite à la demande, d’autres dessertes seront renforcées ; comme le nouveau train quotidien Mécheria – Oran (aller -retour) qui devrait renforcer, à partir du 17 octobre en cours, les deux trains couchettes déjà en service en plus d’un train Coradia reliant Béchar à Oran, indiquant que “nous avons jugé utile de soulager ces trains parce qu’il y a une forte demande sur cet axe.” Bendjaballah a précisé qu’“en plus des lignes, nous avons réceptionné du matériel roulant. Nous sommes en phase d’irrigation des 4 000 KM de voie par des trains nouveaux. Nos ateliers travaillent sur la réhabilitation de l’ancien matériel qui nous coûte 30 % moins cher pour un matériel équivalent. C’est une manière d’assurer un meilleur confort. C’est la raison pour laquelle nous pouvons nous prononcer sur la mise en circulation de nouveaux trains”. La SNTF prévoit de réhabiliter 202 voitures et de mettre à jour ses quatre ateliers situés au Caroubier (Alger), Mecheria, Sidi Mabrouk (Constantine) et Sidi bel-Abbès. Le DG de la SNTF a défendu l’orientation d’acquisition des trains Coradia, réputés pour leur double fonctionnement (électricité et au diesel). “Pour les Coradia, ça s’explique par le fait que les nouvelles lignes que nous sommes en train de réceptionner permettent une vitesse supérieure à 120 KM/heure et peuvent même atteindre les 160 KM/heure”. Néanmoins, seul le chantier de dédoublement de la voix ferrée Oran – Alger -dont la réception est prévue très prochainement – tolérera de circuler avec de telles grandes vitesses. Car, en plus de l’état du réseau de rail existant actuellement -très vieux-, la multiplication des passages à niveau, considérés par Djaballah comme “un véritable point noir pour la SNTF”, impose à la société de rouler avec des vitesses réduites pour la sécurité des automobilistes et des piétons. “Nous travaillons, en coordination avec l’ANESRIF (Agence nationale d’études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires), pour essayer de réduire ces passages à niveau,” a-t-il assuré. Chose qui n’est pas du tout facile. Bendjaballah a regretté que “de l’autre côté, on voit des demandes pour la création d’autres passages à niveau. C’est paradoxal, mais c’est la réalité. Il faut aller vers la suppression et on est en train d’assister à l’ouverture d’autres passages à niveau. Donc, c’est une bataille quotidienne pour nous”. Interrogé sur les problèmes de ponctualité et les multiples désagréments rencontrés par les usagers du rail, le DG de la SNTF a souligné que des améliorations sont enregistrées par rapport à l’année dernière. “Cette année, On a éradiqué le problème de climatisation. On a pu atteindre un taux de fiabilité, en terme de climatisation de 90 %. Ce qui est un grand pas vers l’amélioration de la qualité de nos services,” a-t-il expliqué. Sur un autre plan, le DG de la SNTF a affirmé que la société est en bonne santé financière à tel point que “nos produits couvrent les charges” et qu’“on a même pu rembourser nos dettes.” “On a bouclé la première tranche de notre plan financier, sur les 127 milliards DA prévus sur les 5 années, donc a bouclé déjà 68 milliards DA ; donc en plus des 17 autorails qu’on a acquis, on a atteint les 80 voitures réhabilitées sur les 202 au programme total,” a-t-il détaillé.
Hamid Mecheri

Lire aussi  50.000 LOGEMENTS SERONT DISTRIBUÉS DANS LES 48 WILAYASLe cadeau de l'aïd de bouteflika

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici