Un plan d’accompagnement sera lancé par le Ministère de l’Intérieur : Aucune commune déficitaire en 2020

0

Les autorités prévoient de lancer incessamment un plan visant à accompagner les collectivités locales ayant connu des difficultés financières au cours de ces dernières années.

Le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales qui a sommé dans le passé les APC à lancer des projets au niveau local pour s’autofinancer, a opté pour un autre plan d’accompagnement.
Il s’agit de nouvelles mesures annoncées hier par Mohamed Ferrari qui occupe la fonction de directeur général des Collectivités locales au ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire. L’objectif affiché par les autorités est d’aider les communes à éviter à l’avenir des déficits financiers ayant touché quelques APC.
Dans une déclaration à l’agence officielle, le responsable a affirmé que l’année 2020 sera sans communes déficitaires.
Il a fait savoir que le ministère de l’Intérieur opte pour le lancement d’un nouveau type d’accompagnement destiné aux communes en vue d’éviter, à l’avenir, tout déficit financier. Il a affirmé que ce plan sera lancé dès l’année en cours, précisant que le traitement, par le Fonds de solidarité des collectivités locales, du déficit financier enregistré au niveau de certaines communes au cours des dernières années se faisait «en aval, soit après son enregistrement», affirmant que le ministère «adoptera cette année un nouveau type d’accompagnement» afin d’éviter les cas de déficit.
«Cette opération permettra au ministère d’éviter, à l’avenir, tout déficit au niveau des communes, à travers des mesures en amont et prospectives prises par les services du ministère à partir d’un système informatique centralisé pour la gestion des budget des communes », a-t-il ajouté.
M. Ferrari a affirmé que le ministère aura à intervenir au profit des communes en cas de difficultés financières selon une vision prospective.
«Ledit système permet de s’enquérir de l’état réel des recettes et dépenses de chaque commune au niveau national, prévoir les cas de déficit possibles et d’assurer l’intervention du ministère selon une vision prospective», a-t-il insisté.
Interrogé sur le problème récurent du blocage qu’ont connu quelques APC, le responsable a affirmé que «la loi est claire pour ces cas et confère aux walis les prérogatives de prendre en charge la gestion des affaires nécessaires dont a besoin le citoyen au niveau de ces communes jusqu’à leur déblocage». Évoquant par ailleurs le projet de loi sur les collectivités locales, le même responsable a affirmé que «ce projet introduit par le ministère de l’Intérieur est en cours d’examen par tous les secteurs en vue de l’enrichir et d’y introduire la nouvelle vision du gouvernement, à savoir la décentralisation de toutes les activités menées par l’administration centrale, une vision qui est à même de produire des résultats positifs si elle est mise en œuvre au niveau local».
M. Ferrari a indiqué à la même occasion qu’une réunion a été tenue la semaine passée par le gouvernement où il a été décidé d’instaurer la décentralisation de certaines tâches importantes au niveau du ministère de l’Habitat, lesquelles seront gérées par les walis, notamment les modalités relatives à l’octroi et la délivrance du certificat d’urbanisme, l’octroi de l’agrément pour l’exercice de la profession de promoteur immobilier et d’agent immobilier, et autres activités centrales. Pour M. Ferrari, la décentralisation sera renforcée dans d’autres secteurs, précisant que le projet de loi sur les collectivités locales sera présenté sur décision du gouvernement.
Cette étape aura lieu après «le parachèvement de toutes les orientations et propositions que présentent les autres secteurs participant actuellement à l’examen de ses textes», détaille-t-il.
Alger: Samir Hamiche 

Source : ouestribune-dz

POSTER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here