Vingt et unième vendredi de mobilisation consécutif : Les citoyens en force dans les rues

0

Des milliers de manifestants sont descendus hier dans les rues d’Alger et dans d’autres wilayas du pays. Malgré une journée chaude où des températures caniculaires ont dépassé les 30 degrés, les Algériens et les Algériennes ont continué à se mobiliser pacifiquement pour le 21ème vendredi consécutif.

A Alger, des petits groupes de manifestants commencent à affluer, aux environs de 11h00, vers le centre-ville. À partir de 14h00, après la fin de la grande prière du vendredi, la foule se renforce au fur et à mesure. Après la sortie des mosquées, des centaines voire des milliers de citoyens sont venus de plusieurs quartiers périphériques de la Capitale pour rejoindre le centre d’Alger.
Pour ce qui est du dispositif sécuritaire, dès les premières heures de la matinée, des centaines de policiers et d’éléments de maintien de l’ordre ont été déployées. Des policiers en uniforme mais aussi en civil ont fait le pied de grue dans différents coins et recoins d’Alger-centre.
Hormis la Grande Poste qui a été barricadée par des policiers à l’aide de cordons humains et fourgons cellulaires, des éléments des services de sécurité étaient mobilisés tout au long de la place Audin, rue Ben M’hidi et rue Didouche Mourad.
Comme à l’accoutumée, un hélicoptère de la police n’a pas cessé de tournoyer dans le ciel, au-dessus d’Alger-centre, durant une bonne partie de la journée. Ainsi, de nombreux manifestants, notamment des personnes âgées, ont préféré s’asseoir dans des coins à l’ombre, pour éviter les coups de chaleur, a-t-on constaté.
La chaleur oblige, des manifestants se ruent vers les vendeurs à la sauvette, à la recherche de bouteilles d’eau. Comme chaque vendredi, ces commerçants informels font le va-et-vient parmi les marcheurs pour vendre leur marchandise, constituée particulièrement d’eau minérale, boisson gazeuse et tabac.
Des drapeaux aux couleurs nationales et des tenues sportives de l’Equipe nationale de football ont été proposés à la vente. En effet, les commerçants informels profitent d’une grande présence humaine pour renflouer les caisses. Hier, même les magasins, les cafétérias et les superettes n’ont pas baissé rideau et ont travaillé tout comme les autres journées de la semaine.
S’agissant des revendications étalées par les manifestants, ces derniers ont réclamé le départ de tous les symboles du système, la libération du moudjahid Lakhdar Bouregaa et les autres détenus, emprisonnés pour port d’autres drapeaux que le drapeau national.
Aussi, des manifestants ont brandi des pancartes et banderoles où on pouvait lire «non au racisme », «formatez le système ; installez la 2ème République ».
Des manifestants ont scandé en chœur «Djeich chaâb Khawa khawa, wlad frança m3a el Khawana (L’Armée et le peuple sont frères et les fils de la France sont avec les traitres », « Viva l’Algérie, yatnahaw ga3 (Qu’ils se dégagent tous).
Par ailleurs, l’hymne national «Kassaman» et des chants patriotiques, rendant hommage à la Révolution, comme «De nos Montagnes» ont été chantés par quelques groupes de manifestants.
Dans un autre sillage, il est à signaler que la journée de mobilisation d’hier a été marquée également par des actions de solidarité. Des équipes de soins, composées de bénévoles, soutenues par des groupes du Croissant rouge algérien, ont été déployées dans plusieurs quartiers d’Alger.
Pour leur part, des citoyens ont distribué, gratuitement, des bouteilles d’eau, au profit des manifestants.
Par ailleurs, le 21e vendredi de mobilisation a été marqué aussi par des manifestations qui ont eu lieu dans plusieurs wilayas du pays.
La mobilisation citoyenne était au rendez-vous à Tlemcen, Oran, Mostaganem, Mascara, Tiaret, Tipaza, Blida, Boumerdes, Bejaia, Tizi Ouzou, Bouira, Constantine, etc. Si l’affluence des manifestants est différente d’une Wilaya à l’autre, les slogans sont presque les mêmes.
Alger: Samir Hamiche

Source : ouestribune-dz

POSTER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here