VIOLENCE POLICIÈRE SUR DES MANIFESTANTS LORS DES MARCHES DU VENDREDI DERNIER À ALGER : Le parquet d’Alger ouvre une enquête

0

Le Parquet d’Alger a annoncé hier, s’être autosaisi de l’affaire des violences policières commises à Alger, durant la manifestation de vendredi dernier, du mouvement populaire pacifique qui a coïncidé avec la célébration du 5 Juillet. L’enquête, selon la même source, a été ouverte suite à la diffusion à travers les réseaux sociaux d’une vidéo virale montrant des policiers s’acharner sur des manifestants, notamment deux d’entre eux, après s’être retrouvés à terre.
Ces deux victimes hurlaient de douleur sous les coups de matraque des policiers. La vidéo, montrant ces images choquantes a fait le tour de la Toile et a suscité des réactions de condamnation de la répression et d’une grande indignation de la part des internautes. Dimanche dernier, la Direction générale de la Sûreté Nationale (DGSN) avait annoncé, via un communiqué publié sur son site web, l’ouverture d’une enquête, sur le passage à tabac par des policiers de manifestants tombés par terre comme le montre la vidéo en question.
Le Directeur général de la Sûreté nationale, Abdelkader Kara Bouhedba, a ainsi instruit, selon le même communiqué, «l’Inspection générale de la Sûreté nationale d’ouvrir une enquête sur la teneur d’une vidéo » montrant, poursuit la même source, « des affrontements avec la police, qui auraient eu lieu probablement vendredi dernier», précise le communiqué, ajoutant que le DGSN souligne «l’impératif d’enquêter sur les faits et de situer les responsabilités afin que toutes les mesures prévues par loi soient prises».
Ania Nait Chalal

Source : lecourrier-dalgerie

Lire aussi  ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DU 12 DÉCEMBRE : L’ANIE devra annoncer aujourd’hui la liste des candidats «admis»

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici