Campagne de sensibilisation sur les risques de consommation de psychotropes à Alger : La prévention, une stratégie payante

Par Samia Acher :

La sûreté de la wilaya d’Alger a organisé une rencontre de sensibilisation sur les risques de consommation de psychotrope à Zéralda en faveur des écoliers et des jeunes, cette frange de la population ciblée par les réseaux de trafic de drogue. Intervenant lors de cette rencontre à laquelle ont pris part des élèves des cycles primaire et secondaire et d’apprentis des centres de formation professionnelle et d’apprentissage, le lieutenant de police, Selma Saoudi, cadre dans la cellule de communication et des relations publiques de la sûreté d’Alger, a fait savoir que cette rencontre comptait parmi celles qu’organiseront les cellules d’écoute et de suivi, à travers les 13 circonscriptions administratives de la wilaya, dans le cadre de la campagne nationale lancée par la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) qui s’étale du 8 au 14 janvier. Elle a mis en avant le rôle capital de la DGSN dans la lutte contre la drogue à travers différentes brigades de lutte, la brigade de recherche et d’intervention dans les circonscriptions de la police judicaire, la police des frontières en précisant l’importance du volet préventif dans cette lutte.  » Il y a plusieurs raisons qui incitent les jeunes à consommer ces psychotropes, at- elle dit, citant, outre « les raisons socio-psychologiques et la déperdition scolaire, l’absence du référent religieux et d’accompagnement ». Pour sa part, le lieutenant de police Aichaoui Mehdi a mis en garde les jeunes contre les dangers des psychotropes, en les appelants à s’approcher auprès des services de sécurité pour leur venir en aide. Le lieutenant de police Ben Ziane Omar, chef de la cellule et de l’activité préventive auprès de la sûreté relevant de la circonscription administrative de Zéralda a mis en relief le rôle et les objectifs de la cellule dans la lutte contre la drogue.  » Le phénomène de la drogue a pris des proportions alarmantes ces dernières années, par conséquent l’état n’a ménagé aucun effort pour y faire face. Cette volonté se manifeste sur le terrain  » a-t-il indiqué. Le conférencier a expliqué aux élèves les risques psychologiques et physiques que représente la consommation des différents types de drogue, en leur dévoilant les « ruses » auxquelles recourent les trafiquants de drogue pour piéger les élèves des différents cycles d’enseignement. Il a cité quelques affaires traitées notamment une résolue à Ben Aknoun, dans laquelle un enfant de11 ans a trouvé la mort suite à une overdose.  » Au cours de cette affaires nous avons arrêté 12 individus  » a-t-il précisé. Le même responsable a appelé les jeunes à s’imprégner de la culture de dénonciation et par conséquent participer à l’équation sécuritaire.
S.A

Source : tribunelecteurs

tribunelecteurs