in

Cinq membres du gouvernement étaient présents jeudi à l’hémicycle : Questions orales à l’APN

Huit questions ont été adressées, jeudi, à cinq ministres, en l’occurrence les ministre des Moudjahidines(01question), (01) de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique (01), de la Jeunesse et des Sports (02), de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la Femme et (03)des Travaux publics et des Transports. C’est ainsi qu’en premier, le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelaghni Zaalane a affirmé que la réalisation des stations de péage au niveau de l’autoroute est-ouest se faisait en fonction du nombre d’échangeurs exploités, lesquels relient plusieurs wilayas et régions à cette autoroute, indiquant que la réalisation de nouveaux échangeurs requérait des études techniques et financières « approfondies ». En réponse aux questions orales lors d’une séance plénière à l’Assemblée populaire nationale (APN), présidée par Mouad Bouchareb, en présence du ministre des Relations avec le Parlement, Mahdjoub Bedda, M. Zaalane a précisé que la conception de ces échangeurs et la définition des sites devant les abriter étaient examinées par les wilayas concernées afin de les classer « définitivement ». Le ministre a fait état, également, « de nombreuses demandes pour la réalisation d’échangeurs, sachant que les structures réalisées jusque-là sont programmées en fonction des stations de péage », citant « la proposition de réaliser un échangeur reliant la route nationale (RN) 106 à l’autoroute est-ouest au niveau de la région « Zouita », proposition à examiner en concertation avec les autorités locales, en sus des demandes d’autres wilayas ». Répondant à une autre question portant sur la détérioration de quelques tronçons de la RN 1 dans la wilaya de Tamanrasset (reliant Tamanrasset et le village Arak), dont les travaux de réhabilitation ont été confiés à une entreprise privée en 2014 mais toujours pas entamés, le ministre a fait savoir que son département avait dressé le constat nécessaire et procédé au changement du staff supervisant cette opération au niveau de la direction des Travaux publics de la wilaya. A cet effet, une enveloppe de 550 milliards de centimes a été consacrée pour la prise en charge de 217 km à travers différents tronçons de la RN 1, outre les tronçons des routes reliant In Guezzam, Tin Zaouatin et Tamanrasset, et Ain Guezzam et Tamanrasset. Pour sa part, La ministre des la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Houda Imane Feraoun a affirmé, jeudi à Alger, que les prélèvements sur les comptes clients représentaient pour Algérie Poste l’unique source de revenu et la contrepartie des prestations fournies. Lors d’une plénière de l’Assemblée populaire nationale (APN), consacrée aux questions orales, la ministre a souligné que « l’entreprise Algérie Poste est substantiellement différente des établissements financiers bancaires », précisant que la banque emploie les fonds des clients dans divers investissements, alors que le système financier d’Algérie Poste est « un système purement participatif en ce sens que les prélèvements sur les différentes opérations constituent son unique source de revenu ». Elle a indiqué encore que « les montants prélevés ne constituent par des taxes et impôts à verser au Trésor public, mais sont plutôt affectés aux investissements de l’entreprise et à la couverture de ses dépenses de fonctionnement, auquel a été allouée, au titre de cette année, une enveloppe de plus de 37 milliards DA, at- elle ajouté. Selon les chiffres avancés par Mme. Feraoun, les charges salariales d’Algérie Poste s’élèvent à 29.6 milliards DA.
F.Z

Source : tribunelecteurs

tribunelecteurs

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *