in

COA : Berraf interpelle le ministre

Dans une déclaration faite, samedi à l’Aps en marge de l’installation du nouveau président de la commission d’éthique et de déontologie du COA, Abdelhamid Berchiche, Mustpaha Berraf a réitèré son appel à la «sagesse» au sein de la maison de l’instance nationale olympique.

Précisant sa pensée, et évoquant la situation de blocage qui prévaut au sein de son instance après la fronde de plusieurs fédérations sportives, le président du COA a affirmé avoir été «élu démocratiquement et en direct devant toutes les chaînes de télévision nationales» a-t-il dit.

Et d’inviter tout son monde à se remettre au travail en faisant passer l’intérêt du sport national avant tout : «Nous devons penser à l’avenir de nos jeunes espoirs plutôt que de penser à qui doit être président du COA et qui ne doit pas l’être», s’insurge-t-il.

Changeant de direction, Mustapha Berraf n’en sollicite pas moins qu’une réunion avec le ministre de tutelle Ould Ali El Hadi aux fins de «remettre les choses dans l’ordre» à ses yeux.

Anticipant quelque peu la perspective à laquelle il a appelé, il soutient que «les gens qui ont saisi le Tribunal sportif algérien (TAS) ont été déboutés. Le fait d’aller au TAS est une question de désordre à mon avis parce que ces gens-là ont pris part aux travaux de l’AGE, ont voté et ont même félicité les vainqueurs, ensuite ils vont se plaindre pour des raisons que tout le monde connaît», a-t-il asséné, non sans mettre une pique allusive : «Je respecte tout le monde et j’espère que tout le monde me respectera» prévient-il.

Un message, en décodé, au ministre qui n’a jamais caché sa volonté d’œuvrer à destituer Berraf, au motif sempiternel qu’il a échoué dans sa mission à la tête du COA. Le dialogue de sourds continue.

Il serait utile de rappeler que plusieurs présidents de Fédération ont contesté les conditions ayant entouré le déroulement de l’AGEdu COA qui a reconduit Berraf à sa tête pour le mandat 2017-2020.

Pas moins de sept membres du Bureau ont également démissionné jusqu’à l’heure, agitant le spectre d’un blocage en règle du fonctionnement de la première instance du sport national.

 

 

 

Source : Algerie1

Algerie1

Partagez l'article :