Comité central du FLN, convocation de Hamel, discours de Gaïd Salah : Les ingrédients d’une semaine pas comme les autres

0

Le seul vrai centre d’intérêt des Algériens, en plus de la lutte contre la corruption, ce sont les discours du chef d’Etat-major de l’ANP. Ahmed Gaïd Salah qui effectuera, à partir d’aujourd’hui, une visite de travail et d’inspection à la 5e Région militaire à Constantine, rapporte un communiqué du ministère de la Défense nationale.

Entre deux vendredis, le pays ne sombre pas dans l’apathie, mais il est entendu néanmoins que l’on ne voit pas tellement le souffle de la révolution du sourire, à voir le niveau des propositions émanant des formations politiques, avec en prime leur incapacité à synthétiser la volonté populaire pour adopter une démarche réellement consensuelle. En fait, entre deux vendredis, la vie politique retrouve son ronronnement, à travers des initiatives qui participent plus de la gestion de l’ordinaire. Même fortement impacté par le développement de la situation dans le pays, un parti comme le FLN donne la nette impression d’être resté sur les codes d’avant 22 février 2019. Ainsi, sa difficulté de désigner un secrétaire général, traduit la grande faille qui le sépare de l’enjeu de l’heure. Ainsi, au lieu de faire montre d’un véritable sens du discernement et aller à l’essentiel, c’est à dire prendre part, d’une manière ou d’une autre, à la définition d’une issue consensuelle à la crise institutionnelle, le vieux parti reste sur des positions, dépassé par les événements.
Après avoir lamentablement échoué lors de la réunion de son Comité central, les cadres du FLN se donnent un autre rendez-vous pour espérer régler leur problème de leadership. Les travaux devront reprendre demain, pour l’élection d’un nouveau Secrétaire général. Les organisateurs ont obtenu une autorisation de la wilaya d’Alger pour la tenue de la réunion du comité central au Centre international des conférences «Abdellatif Rahal» de 8h00 à 22h00. Le nombre des participants oscillera entre 400 et 500 participants. Il faut savoir, qu’au total, ce sont 12 membres du CC à prétendre remplacer Djamel Ould Abbas, démis de son poste, mardi dernier.
A cette actualité politique qui, faut-il le souligner, n’intéresse pas l’opinion nationale, vient se greffer au quotidien, les annonces d’interpellation, convocation et arrestation de hauts responsables et autres hommes d’affaires. La dernière information en date concerne, l’ex-DGNS, Abdelghani Hamel et un de ses fils. Des sources judiciaires citées par l’Aps, révèlent en effet, que les deux hommes seront entendus par le juge d’instruction prés le tribunal de Tipaza, dans le cadre d’une instruction judiciaire ouverte concernant des affaires de corruption. L’accusation est on ne peut plus grave et l’ex-Dgsn, présumé innocent, faut-il le rappeler, aura bien du mal à éviter la détention préventive. C’est actuellement le régime imposé à tous ceux qui ont été convoqués par la justice.
Cette actualité judiciaire qui vient «pimenter» une atmosphère politique déjà lourde et passablement inquiétante en raison de la situation d’impasse dans laquelle se trouve le pays, ne risque pas de s’éteindre de sitôt. Il est, en effet, dit que la lutte contre la corruption engagée par l’institution judiciaire est assez profonde « et peut durer plusieurs années.
En attendant, le président de l’Etat, dont la popularité est au plus bas depuis sa désignation par le parlement réuni avec ses deux chambres, n’évoque visiblement plus l’échec de sa tentative de réunir une conférence et poursuit ses activités, comme si de rien n’était. Après un remisage dans le corps des walis, Bensalah a mis fin aux fonctions du, désormais, ex-secrétaire général de la présidence de la République et a reçu en audience le président du Conseil de la nation par intérim. On pourrait supposer que les deux responsables ont évoqué la crise institutionnelle, mais l’on doute que la conclusion à laquelle ils sont parvenus soit rendue publique ou intéresse de près ou de loin des Algériens.
Le seul vrai centre d’intérêt des Algériens, en plus de la lutte contre la corruption, ce sont les discours du chef d’Etat-major de l’ANP, Ahmed Gaïd Salah qui effectuera, à partir d’aujourd’hui, une visite de travail et d’inspection à la 5e Région militaire à Constantine, rapporte un communiqué du ministère de la Défense nationale.
Lors de cette visite, Gaïd Salah supervisera «un exercice tactique avec munitions réelles visant le contrôle de la 2e phase de la préparation au combat. Il tiendra une réunion d’orientation avec les cadres et les personnels de la 5e Région militaire», ajoute le communiqué. Mais ce qui retient l’attention des Algériens, ce n’est pas moins l’aspect strictement militaire de la visite, que le message que délivrera le général de corps d’Armée, à propos de la situation qui prévaut dans le pays.
Younes Rahal 

Source : ouestribune-dz

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here