Commerce extérieur: la FAA dénonce une “instabilité”

Algérie- Les industriels Algériens exigent une réglementation claire pour contribuer à la relance de l’économie hors hydrocarbures. La Fédération Algérienne de l’agroalimentaire (FAA)croit dur comme fer qu’il est possible de réussir ce pari, à la seule condition, dit- son président, que l’on cesse de malmener les lois. 

Intervenant, dimanche, sur les ondes la radio nationale, chaine 3, M. Abdelwahab Ziani, demande  aux  pouvoirs publics la ” stabilité” des lois. De plus ,il réclame l’application de la réglementation pour l’accompagnement des entreprises. “De nombreuses entreprises qui envisagent d’investir dans de  nouveaux  créneaux ont demandé l’accompagnement de l’état”, déclare M.Ziani.

Parmi les filières ayant demandé une protection de l’État, il cite pêle-mêle celles produisant des arômes, des concentrés de tomate ou du lait, autant de produits stratégiques dont il considère qu’ils restent menacés par les produits finis importés par des opérateurs nationaux.

Pour ce qui est  des matières premières, il indique que l’Algérie est totalement dépendante de l’étranger pour ses besoins en matières premières.

Ainsi ,M.Ziani demande à l’État d’édicter des lois protégeant les producteurs Algériens sur une période de cinq à dix années, sur la base d’une ” stabilité réglementaire” pour sauvegarder ces filières,  prétextant que les “produits finis importés viennent à casser carrément ces filières”.

 

 

 

 

 

commentaires

commentaires

Tags

commerce extérieur Fédération industriels lois instabilté


Source : alg24

alg24