Communauté universitaire : Son premier mardi mobilisateur, deuxième jour du mois sacré

0

Avant la 12e marche populaire citoyenne pacifique, à travers le pays, vendredi prochain, qui s’annonce mobilisatrice, pour réaffirmer le départ des figures du système en place et l’édification d’un État de droit, aujourd’hui, c’est le premier mardi de la mobilisation de la communauté universitaire en ce deuxième jour du mois sacré de Ramadhan. Ainsi, la communauté universitaire, étudiants et enseignants, comptent occuper pacifiquement comme chaque mardi, depuis le 22 février, du mouvement populaire pacifique, les places et lieux publics, simultanément, à travers le pays , dont la Place Audin et l’esplanade de la Grande-Poste, à Alger. Une mobilisation, pour réaffirmer que le monde universitaire fait siennes, depuis le 22 février dernier, les revendications de plus de 22 millions d’Algériens qui se donnent rendez-vous , depuis cette date, les vendredis, à travers le pays, pour l’avènement du changement du système politique en place. Ce mardi de mobilisation estudiantine intervient à moins de 48 heures de la déclaration faite, dimanche soir par, le chef de l’État par intérim, Abdelkader Bensalah, qui a réitéré le contenu de sa feuille de route portant sur les élections présidentielles du 4 juillet prochain, qui doivent se tenir, « dans les délais » et comme « unique solution à la crise politique » à laquelle est confronté le pays.
D’ailleurs, selon les acteurs du monde universitaire, à travers les réseaux sociaux, cette journée se veut « une réponse » et le rendez-vous  de la communauté universitaire sera, «une grande mobilisation,» notamment à la capitale. L’un des étudiants, contacté hier par téléphone, nous a affirmé que « nous rejetons, tel le peuple l’a fait, la feuille de route de Bensalah ». Poursuivant il nous dira que ce jour « sera l’occasion de réitérer la mobilisation des étudiants et des enseignants universitaires à soutenir le mouvement populaire pacifique et porter la voix du peuple.» Un autre nous a expliqué que « la mobilisation ne faiblira pas durant le mois de Ramadhan » expliquant que « l’action de protestation pacifique de ce mardi, demeure un premier pas à assurer, malgré la faim et la soif de la journée.» Plus explicite, il dira que « la décision de maintenir les marches estudiantines durant le Ramadhan pendant la journée a été prise en concertation ». Un autre étudiant nous dira qu’« il est temps d’accepter la volonté populaire légitime et d’aller vers la concrétisation des revendications  du peuple  qui manifeste chaque vendredi, exprimant sa volonté d’un changement radical du système en place.»
Poursuivant, il lance : « déjà n’oublions pas que Bensalah est maintenu à son poste, lui et les autres « B », à ce jour, alors que le peuple exige le départ des 3B (Bensalah, Bedoui, Boucahreb) » et nous continuerons à manifester, poursuit-il, «pour exiger une période de transition avec des personnes propres » a-t-il conclu.
Mohamed Amrouni

Source : lecourrier-dalgerie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here