Conférence sur la relance industrielle : Tebboune appelle à assainir les “résidus de la corruption”

Algérie –Dans un discours pronnoncé,  en marge de la Conférence sur la relance industrielle, le Président Tebboune a fait part d’une panoplie de mesures pouvant booster la relance industrielle en Algérie. Il a appelé à assainir les “résidus de la corruption”.

Le président Tebboune a déploré certaines pratiques bureaucratiques qui freinent la production industrielle. Et donne un coup de frein à l’emploi. 581 projets ANDI seront mis en service, a promis, le Président Tebboune. Ce qui permettera la création de pas moins de  75 000 d’emplois, a t-il laissé entendre. Dans ce contexte, le Chef de l’Etat , a adressé un message fort à ceux qui entravent les projets industriels, dont beaucoup sont non-exploités sans aucune raison claire.

“Je suis certain que le défi de la relance industrielle est aujourd’hui à notre portée. Le secteur industriel est la base de la relance économique”, dit-il. Le président a souligné la levée des obstacles à la réalisation des projets d’investissement qui  permettront de contribuer au produit national dans le volume requis. A cet égard, le Président de la République a révélé la levée des restrictions sur 57 projets, sur 402 projets d’investissement concernant le secteur industriel.

Lire aussi :
Contre l'Iran Israël crie au loup contre mais se comporte en fauve avec ses voisins

Le président a promis que le gouvernement s’engage  actuellement pour la levée des obstacles  sur les projets restants. Le président de la République a rappelé avoir donné instruction au gouvernement d’entamer cette mission. Et ce,  avant la fin de ce mois, afin que le pays puisse entrer dans une nouvelle étape. Tebboune a fait état, en outre de  581 projets  ANDI qui seront mis en service. Il a souligné, à ce titre, que le déblocage de ces projets permettra la création de 75 000 emplois.

Le président de la République s’est interrogé sur les véritables raisons du gel de nombreux projets économiques . “Comment explique t-on tel ou tel raison bureaucratique (…) , tout comme  le refus d’accorder un permis de construire à un opérateur économique ? Ces justifications sont un crime contre l’économie nationale”, a t-il déploré.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL