Confidentiel. L’étonnante fortune d’un ancien patron des douanes algériennes

7

Officiellement, les hauts responsables ou fonctionnaires de l’Etat algérien sont faiblement rémunérés. Ils touchent des salaires, certes, plus élevés que les autres simples mortels algériens, mais ces rémunérations ne sont guère suffisantes pour se constituer des fortunes et de considérables actifs financiers ou immobiliers. 

Et pourtant, de nombreux anciens dirigeants algériens deviennent des personnes fortunées lorsqu’ils quittent leurs postes. Un destin étrange et intrigant qui soulève de nombreuses interrogations concernant leur moralité, éthique et leur parcours semés de soupçons de corruption. C’est du moins le cas d’un ancien patron des douanes algériennes qui a amassé depuis son départ de ses fonctions une véritable grosse fortune.

En effet, Brahim Chaïb Cherif, ancien directeur général des Douanes algériennes entre 1993-2001, est aujourd’hui le propriétaire d’un petit royaume d’entreprises, de logements luxueux et de plusieurs affaires juteuses. 7 appartements, une somptueuse villa située à Ain-Benian, un studio, des voitures rutilantes, deux restaurants, au moins deux entreprises en partenariat avec une multinationale, divers lots de terrains, etc., le train de vie princier de l’ancien directeur général des douanes et de sa famille est tout simplement étonnant lorsqu’on sait qu’un fonctionnaire algérien touche un salaire qui ne lui permet nullement d’entretenir un tel mode de vie.

Algérie Part a appris effectivement au cours de ses investigations que Brahim Chaïb Chérif a acquis à la suite de sa retraite de nombreux appartements. Un premier appartement de 200 M2 à Chéraga loué à 250 mille Da par mois, un autre appartement d’une superficie de 180 M2 à Birtouta, transformé en duplex, et proposé à la location pour la modique somme de 200 mille Da par mois.

L’ancien patron des douanes algériennes possède également via ses enfants plusieurs autres biens immobiliers comme un appartement d’une superficie de 209 M2 à Bougara dans la wilaya de Blida et un autre appartement haut standing à Annaba. Algérie Part a recensé plusieurs autres appartements qui sont au nom de l’épouse de Brahim Chaïb Cherif.

Mais il n’y a pas que l’immobilier qui intéresse l’ancien patron des douanes algériennes. Ce dernier est partenaire ou propriétaire de plusieurs entreprises. Nous retrouvons ainsi  Brahim Chaïb Cherif à la tête d’un cabinet d’expertise comptable. Cet ex-haut responsable détient également des parts importantes dans l’entreprise Raitech Algérie, située au niveau de la zone industrielle de Rouiba et qui dispose d’un siège à Baba Ali dans la commune de Birtouta. Il s’agit d’une importante société qui distribue divers matériaux et équipements industriels.

Force est également de constater que l’ancien patron des douanes algériennes n’a pas manqué d’initier ses enfants au monde des affaires. L’un de ses fils, Larbi, est propriétaire de deux restaurants prestigieux à Alger : le Quick Wok et le Forestin. Le fils de l’ancien DG des Douanes algériennes possède également deux lots de terrains à Ouled Fayet d’une superficie de 200 M2 et essaie aujourd’hui de développer plusieurs business en parallèle. Dans le garage de la famille de Brahim Chaïb Cherif, nous retrouvons un parc automobile digne des milliardaires les plus influents : une Audi, Skoda, Mini Austin, Volkswagen Tiguan, etc.

Des signes ostentatoires de richesse qui n’ont jamais interpellé les autorités publiques. Et pourtant, une question très simple s’impose : comment un ex-ancien fonctionnaire de l’Etat a-t-il pu pour se constituer une telle fortune ?

 

Source : Algerie-part

Algerie-part

7 COMMENTS

  1. Si on lui demande comment est-ce possible qu’un cadre supérieur de l’état ait pu amasser une telle fortune, sa réponse sera cinglante: == JE N’AI RIEN À DECLARER ==

  2. Au temps de chaib cherif un des meilleurs cadres c’est le génie au sein des douanes et au niveau nationale a été mis sur la touche et c’est un ami qui me la raconter. Il ma dit j’ai renconté Chaib Cherif à l’aéroport et je lui dit que tu a commis une grande erreur en laissant tel cadre sans aucun poste et Chaib Cherif lui a répondu clairement, oui c’est quelqu’un de très compétent, honnete et intègre seulement c’est l’homme qui se met à plat ventre moi je veux des gens qui baisse l’échine facilement et c’est pourquoi il fait pas parti de mes hommes et donc Chaib Chérif à choisit des hommes obéissant à toute les lachetés de la Chkara et au incompétents tout comme Berkani, Slimani,ABBAS Kaci , HOURI, Benmerad, TROCHE, son ami Bouzeboudja agent du DRS qu’il a ramener dès son arrivé à la tete de la douane car Bouzeboudja n’est pas un douanier, pour ne citer que ceux là il a choisit tous les corrompus et les incompétents et il a berné les gens avec le système informatique alors que rien n’allait bien la corruption faisait rage et il s’est enrichit et toute sa clique s’est enrichit avec lui les syndicalistes les plus pourri par la corruption, allez y voir du coté de BIRKHADEM et bien tous les douaniers de ce secteur leurs villa ils les ont construite grace à l’argent de la CHKARA excepter un seul douanier celui qui a été marginalisé par Chaib Cherif, Benmered, Bouremad, Lebriki un autre simple douanier il a une villa qui coute au moins 9 milliards il est originaire de ouessara, il a été suspendu un certain temps il est parti passer un an aux états-Uni il est rentré il a repris son boulot et chaque soir il rentre chez lui la CHKARA noire remplie, il offert un cadeau à une amie (il est marié) lors de sa fete pour la somme de 100 millions vous trouvez çà normal? d’aller passer un an aux états-Unis alors qu’il était suspendu, puis il rentre on le réabilte sans aucun problème avec quoi il vivait pendant un an? et le cadeau de 100 Millions.
    Pour Chaib Cherif aussi lorsqu’il était à la tete de la comptabilité la presse a évoquer ce scandale qu’on a étouffer; il faut qu’il y est des enquetes à l’encontre de ce monsieur et cet empire qui lui est tombé peut etre du ciel ou bien de la CHKARA qui lui arrivé direct dans ses comptes à l’étranger qui sait? et à son domicile et à son bureau comme pour les directeurs centraux leur bails leur arrive chaque soir au bureau, chaque inspecteur, divisionnaires, chef de brigade, agent de controle son devoir le soir c’est de remettre en main propre le bails de chaque directeur central avec qui ils travaillent c’est connus.

  3. Comme mon voisin un officier de douane 3 étoiles il des biens douteuses…une villa 2 magasin qui coûte 5 milliards de centimes un appartement standing a Algerie il fait beaucoup de mal au importateur…. ou va l’algérie.

  4. Le malheur, c’est que à tous les niveaux, les employés de l’etat ont trouvé un moyen facile puisque impuni, c’est la corruption. Dites moi si vous connaissez un algérien qui ne te raquette pas, pour un simple document. Tout cela a été monté par les dirigeants pour que tout le monde fait un peu ce qu’il veut, pourvu qu’on les laisse tranquille.

  5. La justice doit passer… mais vite.
    L’évidence crève les yeux… aucun rapport entre l’activité de fonctionnaire et la fortune accumulée.
    Alors prononcé de saisie conservatoire immédiate, pour garantir l’indemnisation des intérêts de l’état Algérien.
    Mandat de dépôt immédiat pour le directeur et ses fils, pour besoin d’enquête.
    Protègeons l’Algérie.
    Vive l’Algérie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here