in

Confidentiel. Une commission nationale de dialogue avec le Hirak : la prochaine mesure de Tebboune et du pouvoir algérien

Une commission nationale de dialogue avec le Hirak, c’est la première solution que le pouvoir algérien veut mettre en place Abdelmadjid Tebboune juste après son investiture en tant que Président de la République, a-t-on appris de sources sûres. Cette commission sera composée de plusieurs personnalités politiques qui devront entamer le dialogue avec des représentants du Hirak pour tenter de débloquer la crise politique qui paralyse l’Algérie depuis plusieurs mois. 

Selon nos sources, le choix de ces personnalités n’a pas été encore officialisé et décidé. Il s’agit de personnalités nationales et politiques qui feront le consensus et qui peuvent fédérer d’elles des activistes du Hirak dans l’objectif d’entamer des négociations sur les aspirations démocratiques des manifestants algériens mobilisés dans les rues depuis le 22 février dernier.

D’après nos sources, cette commission nationale de dialogue avec le Hirak devrait être mise en place dés le mois de janvier 2020. C’est l’une des mesures les plus urgentes que le pouvoir algérien cherche à concrétiser pour apaiser les tensions d’ores et déjà très vives au pays en raison de l’emprisonnement massif de plusieurs opposants et manifestants pacifiques.

Partagez l'article :

5 Comments

Leave a Reply
  1. Ce que je ne comprends pas quand le pays était dirigé par un homme qui ne s’est pas adressé au PEUPLE depuis plus de sept ans on a fait des élections que même la communauté internationale a validé et maintenant que le président par intérim demande au PEUPLE de choisir un président certains ne prononcent que le mot dégage et demandent l’application des articles 7 et 8 sans passer par les urnes.
    Ce sont les partisans du chaos comme dans d’autre pays. On propose un dialogue avec des personnalités qui ne sont pas représentatives de toutes la société.
    Un dialogue national se veut avec des représentants de toutes les franges de la société et que toutes les régions y participent et avoir un consensus sur ce qui nous unit sinon c’est rebelote à chaque fois.

  2. Quel dialogue, dialoguer avec un président illégitime, un président du même clan qui a détruit toute une nation, alors toute cette lutte pour rien, même monsieur Tebboune à les mains sale, c’est un éléve de Bouteflika et adepte du clan d’oujda, c’est unique où monde on désigne un président où le nombre de votants ne dépasse pas les 10%, en plus il ne respecte même pas la population de ce pays, y’a rien d’une république c’est une junte militaire ou le dictateur est caporal et justifie sa paie il a ete nommé général honte à vous, les vrais hommes ne triche pas

  3. Vive la junte militaire qui a évité l’effondrement de la république sans vers fer aucune de sang
    A vous de la mener à bon port
    Nous vous souhaitons un maréchal à l’egyptienne puisque vous ne voulez pas d’un caporal comme vous le dites qui a consacré toute sa vie au pays depuis son plus jeune âge jusqu’à la fin de ses jours.
    Honte à vous.
    Mes respects pour tous ce qui se sont sacrifier pour ce pays hommes femmes enfants de tout âge pour que nous vivons et circulons en toute liberté et en plus on n’est pas content.

  4. Avant tout dialogue avec Hirak que ce pouvoir libére tout les prisonnier de Hirak prisonnier politique qu ils arrête la répression la liberté de manifesté ouvrir la liberté des médias audiovisuel pour débattre ouvertement en toute liberté un dialogue avec des représentants politique de quelle personne agit ils la grande partie sont des voleur menteur corrompue comment dialogué alors que le vrais pouvoir c est la junte militaire comment dialogué avec un gouvernement héritière de bouteflika un parlement majoritere du FLN RND illégitime que tibboune commence à dissoudre ce parlement ouvrir une date pour renouvellement du parlement des apc revoir la lois électoral ouvrir le champ politique à la société civil après ce pouvoir pourras discuté la c est de enfumage pour calmer le peuple ont à vu ce que ça a donner avec le dialogue national ou bensalah à était désavoué par Gaïd salah pour les abaissement libération des détenus de Hirak ça était le contraire des centaines de personnes jeté en prison répression coupure internet peut-être que tibboune vas envoyer sont fils toxicomane à la cocaïne pour discuté avec hirak

  5. Monsieur Gilet Vert ne serais-tu pas une pitre réplique de Bibi toujours dans le négatif toujours dans la haine je te signale que le président tebboune à été élu par le peuple il est légitime mais pour toi et tes réplique ça ne va pas c’est normal puisque tu aurais voulu un Ferhat Mehenni de l’organisation terroriste du MAK qui a pris en otage 2 wilaya Ah la magistrature suprême. Pour ma part oui il faut un dialogue avec le hirak mais celui du 22 février pas celui d’avant le 12 décembre car il n’avait plus rien à voir avec les vrais revendications du peuple algérien mais comme tu n’y comprends rien à la politique et à la géopolitique je te dis mon sur mon majeur mets de l’huile église dessus vous l’avez eu dans le baba Watani Watani Watani vive le peuple algérien et son président légitime si pour toi il est illégitime tu as en 99 pays pour réfugié mais je crois que tu en as deux que tu as des préférences tu connais lesquels

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *