in

Conséquence du confinement et la fermeture des frontières : Air Algérie, SNTF et Algérie Ferries asphyxiés financièrement

ElwatanLe secteur public des transports bat l’aile avec suite aux conséquences de la crise sanitaire qui a gelé son activité depuis plus d’une année suite à la fermeture des frontières ainsi que l’instauration des mesures de confinement dans le pays.

Une situation qui met en asphyxie financières les trois importantes compagnies du transport public, à savoir Air Algérie, Algérie Ferries, et la société nationale des transports ferroviaire (SNTF). Si cette dernière a repris l’activité ces derniers mois, les deux premières, restes les plus touchées. La compagnie aérienne Air Algérie, a subit des pertes très importantes estimés en décembre dernier entre 38 à 40 milliards de dinars. Sans intervention urgente de l’Etat sur lequel compte beaucoup, Air Algérie risque de se retrouver avec des caisses vides dans le futur proche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *