in

Coopération algero-tunisienne dans les TIC: « D’importantes avancées enregistrées »souligne   Houda-Imane Faraoun

Coopération algero-tunisienne dans les TIC: « D’importantes avancées enregistrées »souligne   Houda-Imane Faraoun

La coopération entre l’Algérie et la Tunisie a  enregistré d’ »importantes avancées » dans les domaines de la Poste et des  technologies de l’information et de la communication, a indiqué dimanche à  Alger la ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et  du Numérique, Houda-Imane Faraoun.

« Nous avons discuté du travail déjà accompli par l’Algérie et la Tunisie  et apprécié les importantes avancées enregistrées en matière de coopération  dans le domaine de la Poste et des TIC », a déclaré Mme Faraoun lors d’un  point de presse conjoint avec son homologue tunisien, Anouar Maarouf, à  l’issue des travaux de la 3ème session du Comité technique mixte  algéro-tunisien pour la coopération dans les domaines de la Poste et des  TIC. Parmi ces avancées figurent notamment « la réalisation de centres  d’échange postaux au niveau des frontières des deux pays », a-t-elle relevé,  considérant ce volet comme étant une « priorité » pour l’Algérie et la  Tunisie. « L’autre axe important discuté avec la partie tunisienne est celui relatif  au réseau satellitaire. Nous allons œuvrer pour que la Tunisie bénéficie du  satellite de télécommunications algérien Alcomsat-1 », a-t-elle ajouté. La ministre a indiqué avoir abordé avec la partie tunisienne la  coopération dans le domaine des réseaux de câbles en fibre optique  sous-marins, estimant qu’un rapprochement des deux infrastructures  « permettra de réduire les coûts de connexion de l’Afrique avec le reste du  monde ». « Concernant les câbles sous-marins où chacun des pays dispose de ses  propres infrastructures, le rapprochement des deux infrastructures  permettra de réduire les coûts de connexion de l’Afrique avec le reste du  monde notamment avec l’Europe », a-t-elle estimé. De son côté, le ministre tunisien a indiqué que la 3ème session du Comité  technique mixte algéro-tunisien a été l’occasion « d’échanger autour de  sujets qui concernent les deux pays, des perspectives de coopération et de  leurs positions sur des sujets internationaux ». « Cette session est venue renforcer davantage les relations bilatérales  entre les deux pays notamment les relations stratégiques dans le domaine de  la poste et de l’économie numérique », a-t-il ajouté. M. Maarouf a plaidé en faveur d’un renforcement de la coopération  bilatérale notamment en matière technologique et de l’utilisation mutuelle  des infrastructures dédiées à la fibre optique dont disposent les deux  pays. « Nous nous sommes mis d’accords pour que l’Algérie et la Tunisie  bénéficient de leurs infrastructures respectives, en ce qui concerne les  réseaux en fibre optique », a-t-il dit. Il a relevé que la Tunisie « bénéficiera » des réseaux en fibre optiques  algériens, notamment des projets de réalisation d’un réseau en fibre  optique transsaharien (reliant l’Algérie à l’Afrique) et d’un autre réseau  en fibre optique sous-marin reliant l’Algérie à l’Europe, tandis que  « l’Algérie va bénéficier notamment du réseau Internet déployé en Tunisie »,  a-t-il ajouté. Le ministre tunisien a indiqué que cette rencontre a été l’occasion de  procéder à une évaluation de la mise en œuvre de l’accord conclu entre les  deux pays et le suivi des recommandations issues de la 2ème session de ce  comité qui s’est tenu le 13 et 14 mars 2016 à Tunis. Plusieurs sujets ont été à l’ordre du jour de cette session notamment la  coopération dans le domaine postal, les technopoles, la gestion des  fréquences dans les zones frontalières, les infrastructures et services de  télécommunication, ainsi que le développement de l’économie numérique. La 3ème session du Comité technique mixte algéro-tunisien pour la  coopération dans le domaine de la Poste et des TIC s’inscrit conformément  aux recommandations de la 21ème session de la Grande commission mixte  algéro-tunisienne, tenue à Tunis le 9 mars 2017.

Les frais d’itinérance ou Roaming de l’utilisation du téléphone mobile seront supprimés entre les deux pays

Les frais d’itinérance ou Roaming de l’utilisation du téléphone mobile seront supprimés entre l’Algérie et la Tunisie, ont annoncé, hier  à Alger, les ministres du secteur de la Poste et télécommunications des deux pays.  « Nous avons décidé d’encourager les autorités de régulation des deux pays à inciter les opérateurs de téléphonie mobile à mettre les dispositifs techniques et les négociations commerciales nécessaires pour que leurs échanges soient transparents par rapport aux clients qui voyagent des deux côtés des frontières sans devoir payer plus pour le roaming et d’être obligé d’effectuer un quelconque changement sur leurs appareils téléphoniques », a indiqué la ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Houda-Imane Faraoun, lors d’un point de presse avec son homologue tunisien Anouar Maarouf, à l’issue des travaux de la 3ème session du Comité technique mixte algéro-tunisien pour la coopération dans le domaine de la Poste et des TIC. De son côté, le ministre tunisien a exprimé « la volonté commune des deux pays de supprimer le Roaming, c’est-à-dire de créer ce qu’on appelle le One Network Area qui permettra aux citoyens des deux côtés de la frontière de se sentir chez eux ». Les Algériens et Tunisiens détenteurs d’un forfait voix et data « pourront donc utiliser, à l’avenir, leurs téléphones en Algérie et/ou en Tunisie sans payer de frais supplémentaires », a-t-on expliqué auprès de responsables du ministère. Selon eux, tous les appels émis depuis les deux pays « devaient être traités comme des appels nationaux ». Le Roaming permet à l’abonné d’un réseau téléphonique d’utiliser son téléphone dans un autre pays, grâce à des accords entre les opérateurs. Lorsqu’on passe une frontière, le téléphone se connecte automatiquement au réseau partenaire de l’opérateur téléphonique dont on dépend. Il s’agit d’un service payant, dont les tarifs, jugés souvent excessifs, sont variables d’un opérateur à l’autre.

Houda H / Ag

Source : lechodalgerie

lechodalgerie

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *