Corée du Sud : 24 ans de prison pour l’ancienne présidente Park Geun-hye

L’ancienne présidente Park Geun-hye a été condamnée le 6 avril à 24 ans de prison pour corruption. Retransmise en direct à la télévision, la lecture du verdict constitue l’aboutissement d’un processus de destitution initié par l’action de la rue à l’automne 2016.

La Corée du Sud a connu un moment d’exception, ce 6 avril, lorsque le tribunal de Séoul qui jugeait l’ancienne présidente Park Geun-hye a lu le verdict retransmis en direct à la télévision. Park avait été destituée en mars 2017, à l’issue de plusieurs mois de manifestations monstres réclamant son départ.

Le Tribunal du district central de Séoul l’a condamnée à une peine de 24 ans d’emprisonnement et lui a également infligé une amende de 18 milliards de wons (13,8 millions d’euros), précise le Chosun Ilbo.

Park a été reconnue coupable de 16 des 18 chefs d’inculpation pour lesquels elle se trouvait devant la justice. Elle a été jugée coupable d’abus de pouvoir pour avoir accepté des pots-de-vin de la part de plusieurs entreprises sud-coréennes (dont Samsung et Lotte) et dressé une liste noire pour empêcher l’attribution de subventions à des artistes qu’elle jugeait hostiles à son gouvernement ; ainsi que de divulgation de secrets d’État à Choi Soon-sil, sa confidente. Celle-ci n’a écopé que de vingt ans d’emprisonnement, souligne le quotidien conservateur.

commentaires

commentaires

Tags

LireAussi

Source : alg24

alg24

Related Posts

Next Post

Welcome Back!

Login to your account below

Create New Account!

Fill the forms below to register

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.

Add New Playlist