Coronavirus en Algérie : une grave complication sanitaire et un double risque pour le pays

Algérie -Depuis quelques jours en Algérie, les cas de contamination à la covid-19 connaissent une hausse très inquiétante. Le pire pour l’Algérie est qu’au moment où des solutions sont entrain d’être chercher pour le variant Delta, Omicron émergent, et complique les choses.

Les infections ont doublé dans l’espace de 72 heures seulement, ce qui indique qu’on est au début du pic épidémiologique. Le Pr Senhadji, président de l’ Agence de sécurité sanitaire , dans une déclaration décernée au journal arabophone Echourouk, affirme que l’Algérie fait face à la fois aux variantes Delta et Omicron. Avec ce que cette variante a fait endurer aux algériens l’été dernier, il faut y faire face, mais sans oublier le risque lié à Omicron, estime de professeur.

Mais ce que le professeur redoute plus que tout, c’est bien l’apparition d’un nouveau variant. Il explique que si l’on ne barre pas la route au variant Delta en Algérie , il va probablement en sortir la naissance d’une nouvelle souche de la covid-19, encore plus dangereuse. Le spécialiste ajoute que la seule manière de ralentir la transmission du virus reste la vaccination . Il dit la même chose sur la variante Omicron, déjà présent en Algérie. « Il ne faut pas penser que la fin d’Omicron sera la fin de l’épidémie, c’est là qu’on voit l’importance de la vaccination qui va empêcher l’émergence d’un nouveau variant », alerte-t -il.

Lire aussi :
Algérie : voici la date du premier jour du ramadan 2022

Pour finir sur une note d’espoir, le même intervenant a déclaré que les données scientifiques concernant la variante Omicron sont plutôt positives, bien que facilement transmissible, cette variante pourrait aider à acquérir l’immunité collective.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL