Le sénateur RND, Malik Boudjouher, a été condamné, ce dimanche 5 mai, à une peine de sept ans de prison ferme, ont rapporté plusieurs médias.

 

Le tribunal de Tipasa a condamné le sénateur Boudjouher Malik (RND), qui était, depuis le mois d’août dernier, en détention provisoire pour une affaire de corruption, à « une peine de sept ans de prison ferme et à une amende d’un million de dinars. Les deux autres prévenus ont été acquittés », indiquent plusieurs sources médiatiques.

Le sénateur Boudjouher a été arrêté par les services de la Police judiciaire relevant de la sûreté de wilaya de Tipasa, en flagrant délit de réception d’un pot de vin de deux millions de DA, qu’il aurait reçu de la part d’un investisseur privé (secteur touristique) en vue d’une « intervention pour débloquer son dossier », au moment où la défense assure qu’il s’agit d’un « prêt de la part de l’investisseur contre un chèque à blanc ».

Pour rappel, le 16 août dernier, le secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia, avait décidé de radier «définitivement» des rangs du parti le membre du Conseil de la Nation élu à Tipasa, Boudjouher Malik, en se référant, dans sa décision, aux dispositions des statuts du parti.

Source : inter-lignes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici