in ,

Corruption: nouveaux revirements dans l’affaire les législatives 2017

Selon le site Algerie360, l’affaire de corruption dans les élections législatives de 2017 qui concerne « l’achat et la vente des sièges » vient d’avoir de nouveaux revirements. Plusieurs autres personnalités de l’époque sont désormais impliquées.

Selon les nouveaux éléments rapportés ce lundi par le quotidien le soir d’Algérie, citant des sources « bien renseignées », la liste des personnalités politiques et hommes d’affaires impliqués dans l’affaire de corruption lors les législatives de 2017 vient de s’allonger. Des noms viennent en effet , d’être, cités.

Il s’agit en premier lieu, de l’ancien ministre de la justice Tayeb Louh qui fait objet d’une enquête judiciaire ouverte dernièrement au niveau de la deuxième chambre de pôle spécialisé du tribunal de Sidi-M’hamed. Cela devra donc déboucher sur une prochaine comparution dans le cadre de cette affaire . L’autre nom qui vient d’être cité dans cette même affaire n’est autre que celui de Ali Haddad, d’autant que ce dernier avait déjà fait l’objet de poursuites judiciaires dans le cadre d’une histoire de financement occulte de la campagne pour le cinquième mandat de Bouteflika.

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *