Covid-19 en Algérie : de grands élans de solidarités s’observent dans certaines villes pour lutter contre cette pandémie

Algérie-A Annaba une grande  solidarité contre la pandémie du coronavirus s’est créée. Plus d’une centaine de pharmacies, sur un total de 323, sont volontaires pour procéder à la vaccination des citoyens à partir du 8 août prochain, juste après l’accord du ministre de la Santé et de la Population.

La lutte contre le covid-19 en Algérie est vraiment activée à Annaba et dans d’autres quartiers populaires de l’Algérie.  En effet, le Ministre de la Santé et de la Population avait rencontré les membres du SNAPO et un accord portant sur la vaccination dans les officines pharmaceutiques a été conclu entre les deux parties. Reste le cadre juridique, qui devrait être déterminé par un arrêté ministériel que le ministre de la Santé signera demain. Il est fort probable que la vaccination contre la Covid-19 s’accélère avec la sensibilisation des pharmacies qui se trouvent en grand nombre dans les quartiers les plus populaires. Pour l’instant, les membres du Syndicat national des pharmaciens d’officine est en train d’organiser à Annaba le démarrage de l’opération de vaccination, qui devrait débuter le 8 août prochain.

Lire cet article  Taux de change : voici la situation du dinar ce vendredi 8 octobre

Opérateurs économiques et certains partis politiques sur le terrain pour lutter contre le mal du siècle

Un autre élan de solidarité pour lutter contre la pandémie du coronavirus provient d’un parti politique, le Front de la justice et du développement (FJD), qui vient de s’illustrer par la collecte de bouteilles d’oxygène liquide destinées aux établissements sanitaires et aux personnes soignées en ambulatoire. Ainsi, le staff du bureau local du FJD, présidé par Aissa Amroussi, s’est mobilisé, à travers tout Annaba, pour collecter le maximum de concentrateurs d’oxygène médical.

En outre, plusieurs opérateurs économiques installés dans la Coquette proposent aux malades atteints de la Covid-19 de remplir gratuitement leurs bouteilles d’oxygène à plusieurs point créés à cet effet. Selon plusieurs professeurs en médecine mobilisés dans les hôpitaux de la capitale de l’acier, «Annaba ne manque pas d’oxygène liquide pour le moment, mais plutôt de contenant, c’est-à-dire ces petites ou grandes bouteilles où l’on emmagasine l’oxygène liquide.

Lire cet article  Cheba Sabah très amincie après sa séparation avec Rami Bouhali

Comme vous le savez, les lits d’hospitalisation sont saturés et beaucoup de patients sont traités en ambulatoire, soit chez eux. Il arrive qu’on ne trouve pas assez de bouteilles à remettre aux malades. Il s’agit ici de malades ayant contracté la Covid-19 en traitement, mais pas en phase critique».

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS