Covid-19 : 4e vague épidémiologique à l’horizon ?

Algérie – Depuis 2020, le coronavirus déferle sur l’Algérie avec d’innombrables conséquences sur de nombreux secteurs d’activités. Depuis le début de la crise sanitaire, des milliers de cas de contamination furent enregistrés et le nombre de décès est tout aussi affligeant.

Le pays a connu une première, une deuxième et une troisième vague épidémiologique. La première vague a pris de court tout le monde. En effet, personne n’était préparé à affronter une crise d’une telle ampleur.

Le système sanitaire a réussi à tenir malgré quelques difficultés. Par la suite, il y a eu deuxième et surtout la troisième vague de contamination. Cette troisième vague avec la propagation du variant delta a durement ébranlé le pays.

En effet, le variant delta a mis à genou l’ensemble du système sanitaire du pays. Le personnel médical fut confronté très vite à un afflux massif de malades. Dès lors, il s’est posé un sérieux problème avec la disponibilité des équipements biomédicaux. Il fut un moment où l’on a cru que le système allait s’écrouler.

A quand la fin de la pandémie ? 

Mais, avec l’abnégation du corps médical et le sens de responsabilité des populations, le pire a été évité. Ces derniers jours, on assiste à une baisse des chiffres de la pandémie, mais la prudence est toujours de mise. Actuellement, le meilleur moyen de se prémunir contre la maladie est la vaccination.

Au début, il faut savoir que de nombreux algériens étaient réticents à se faire vacciner à cause des désinformations qui circulaient surtout sur les réseaux sociaux. Cependant, les algériens ont vite pris conscience de la nécessité de se faire vacciner pour ne pas revivre le cauchemar de la troisième vague épidémiologique. C’est ainsi que les algériens ont commencé à sortir massivement pour se faire vacciner.

Le but est de parvenir à une immunité collective qui va permettre de stopper la propagation de la covid-19. Cependant selon les spécialistes, cette immunité collective va dépendre d’un certain nombre de paramètres et il est fort probable que le virus continue de se propager. Même si elle sera moins fulgurante, l’hypothèse d’une 4e vague épidémiologique n’est pas à écarter. Il faut donc que les populations continuent de respecter à la lettre les différentes mesures de gestes barrières.

Lire cet article  Macabre date du 17 octobre 1961 : Emmanuel Macron pose un acte fort

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS