Covid-19 : Bientôt l’Algérie exportera des masques de protections pour une valeur de 2,5 millions d’euros

Algérie –D’ici 2022 une société privée algérienne spécialisée dans la fabrication de dispositifs médicaux exportera des masques de protection vers des pays africains pour une valeur de 2,5 millions d’euros, a annoncé jeudi à Alger le ministre de l’Industrie pharmaceutique, Lotfi Djamel Benbahmed.

A l’occasion d’une visite d’inspection à travers des entreprises industrielles dans la capitale, en compagnie du ministre de l’Industrie, Ahmed Zaghdar, et du wali d’Alger, Ahmed Maâbed, M. Benbahmed a précisé que cette société (Lyn Pansements) spécialisée dans la fabrication de dispositifs médicaux, de pansements et de masques de protection, d’une capacité de production annuelle de 14,4 millions d’unités de masques de type KN95, exportera ses produits vers plusieurs pays africains, dont le Sénégal, la Libye et le Mali. Aussi Il afait savoir que la capacité nationale de production d’oxygène atteindra 900.000 litres/jour à partir de mars 2022 à la faveur du lancement de plusieurs unités de production de ce produit utilisé dans plusieurs activités en plus de certains cas de Covid-19. Lors de la visite de l’entreprise « Petro Air », M. Benbahed a rappelé que cette entreprise se spécialisera dans la compression et l’embouteillage du gaz dans le cadre d’un projet en cours de concrétisation par l’unité de production d’oxygène qui sera inaugurée en janvier 2022 avec une capacité de production prévue de 120.000 litres/jour.

Lire aussi :
Le dinar algérien dans une profonde somnolance face au dollar

50 millions de seringues de Varenox produites annuellement

La délégation a également visité les Laboratoires Frater-Razes qui produisent le Varenox, un médicament utilisé dans le traitement des complications liées au Covid-19. A cette occasion, le ministre du secteur a inauguré la deuxième ligne de production de ce médicament, d’une capacité de production annuelle de 25 millions de seringues préremplies, portant ainsi la capacité de production nationale annuelle à 50 millions de seringues préremplies de Varenox. Selon le ministre, la demande de Varenox est en constante augmentation dans un contexte marqué par une forte pression internationale sur les approvisionnements. « Nous allons travailler ensemble pour assurer une sécurité et une souveraineté sanitaires face à la persistance de la pandémie de Covid-19 », a-t-il affirmé. Le lancement de cette deuxième ligne de production, qui intervient une année après l’inauguration de la première ligne de production, entre dans le cadre des efforts visant à augmenter les capacités de production de cette entreprise pour couvrir les besoins du marché national.

Lire aussi :
Algérie –Burkina Faso : Kamou Malo critique l'état de la pelouse de Tchaker

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL