Covid-19 : les hospitalisations en hausse sont-ils un signe précurseurs ?

AlgérieLa pandémie du coronavirus n’en finit plus de donner des sueurs froides aux premières autorités sanitaires du pays. La pathologie ne cesse de se jouer de la communauté internationale scientifique avec une série de mutation qui complique la lutte contre la propagation de la pandémie du siècle.

Tout récemment, c’est l’apparition du variant Omicron qui a mis en alerte la planète entière. Cette nouvelle souche du coronavirus, découverte en Afrique du Sud, se révèle beaucoup plus contagieuse que les souches précédentes.

En Algérie, les experts sont unanimes sur le fait que le nouveau variant va s’installer dans le pays et qu’il faut commencer à prendre les mesures nécessaires pour contrer sa propagation à grande échelle.

L’Algérie en alerte maximale

Durant les mois derniers, l’Algérie a connu une large décrue au niveau des cas de contamination de la covid-19. En effet, les contaminations ont largement baissé ce qui a laissé croire que le pays était sur la bonne voie pour en finir avec le virus.

Lire aussi :
Vols Algérie : une nouvelle compagnie aérienne va relier l'Algérie à l'Espagne

Mais voilà, ces dernières semaines, on assiste à une nouvelle hausse des cas de contamination. Il en est de même pour les hospitalisations. Dans la wilaya d’Aïn Témouchent par exemple, 52 cas d’hospitalisés furent enregistrés depuis le début du mois de décembre.

La situation est d’autant plus complexe à cause du manque d’engouement des populations pour la vaccination. Les personnes ayant reçu une troisième de dose de vaccin ne sont malheureusement pas nombreuses, il en est de même pour les ceux ayant reçu la deuxième injection. C’est avec ce constat que les autorités sanitaires se préparent à affronter une éventuelle 4e vague.

 

 

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL