Covid-19 : l’est du pays se mobilise contre la troisième vague

Algérie – Présentement, toutes les forces sont mobilisées au niveau de l’Algérie pour faire face à la troisième vague épidémiologique qui frappe de plein fouet le pays. Il faut dire que la situation est critique au niveau des hôpitaux avec une augmentation du nombre des malades admis en urgences.

Les acteurs du monde de la santé ont à plusieurs reprises tiré la sonnette d’alarme sur la situation délicate imposée par la crise sanitaire. De nombreux spécialistes avaient demandé aux premières autorités de prendre les mesures idoines pour casser la chaîne de propagation de la covid-19.

Le weekend dernier, Abdelmadjid Tebboune avait présidé une réunion du comité de défense mis en place pour lutter contre le coronavirus. Au cours de la rencontre, des mesures fortes allant dans le sens de la vulgarisation des mesures restrictives ont été mises en place.

L’organisation se met en place à l’Est

Il faut noter que depuis l’apparition de la maladie, l’Est du pays a su bien gérer la propagation de la covid-19. Cependant face à la troisième vague, la situation est tout autre. En effet, comme c’est le cas dans la plupart du pays, les hôpitaux sont débordés et le personnel soignant est limite de rupture.

En effet, une hausse vertigineuse des cas de contaminations a été enregistrée. Les autorités se sont alors très vite mobilisées afin d’initier divers mécanismes pour stopper la propagation de la maladie. Il faut dire qu’au niveau de l’Est, les autorités se sont vite mobilisées pour mener une campagne de sensibilisation afin d’inciter la population à aller se faire vacciner.

Il en est également de même pour le respect des différentes mesures de gestes barrières. Pour aller plus vite avec la campagne de vaccination, des points stratégiques furent installés. Avec cette flambée des cas de contamination, les autorités locales appellent la population au sens des responsabilités.“Nous exhortons la population à faire preuve de civisme et de discipline et à éviter tout rassemblement qui pourrait être préjudiciable à la collectivité” dira un responsable local.

Lire aussi :  Sahara occidental : pourquoi l'Algérie écarte l'idée d'une participation aux "tables rondes"

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL