Covid-19 : Si les gestes barrières avaient été respectés en serait-on là ?

Algérie – La crise sanitaire du coronavirus restera l’une des plus marquantes de ce siècle. En effet, le monde n’était aucunement préparé à faire face à un événement d’une telle ampleur. Il faudra attendre un long moment pour constater un retour à la normale.

À l’instar des autres nations du monde, l’Algérie a été frappée de plein fouet par la pandémie du siècle. La première vague a pris tout le monde de court. Cependant, les populations avaient pris conscience de l’importance du respect des mesures de gestes barrières ce qui avait permis de ralentir un tant soit peu la propagation du virus.

Mais voilà, par la suite, il y a eu un relâchement général au niveau du respect des mesures barrières, toute chose qui a permis la propagation à grande échelle du variant delta. Cette période de relâchement a été fatale au pays. Actuellement, tous les établissements hospitaliers sont littéralement débordés avec un afflux massif de malades.

Mobilisation nationale et respect des mesures barrières 

Les équipements biomédicaux sont devenus insuffisants et l’oxygène manque cruellement. À qui doit-on imputer cette situation intenable ? Les responsabilités sont partagées. Alors qu’ils avaient largement respecté les mesures de gestes barrières lors de la première vague, les algériens ont baissé la garde par la suite ce qui a eu pour cause d’accentuer la propagation du variant delta.

Les premières autorités, qui sans doute pensaient que la situation était maîtrisée ont marqué un certain repli avec les différentes campagnes de sensibilisation, ce qui a conduit à un relâchement massif. Vu le niveau qu’a atteint la situation épidémiologique, l’heure est désormais à la mobilisation générale. Tous les citoyens doivent se donner la main afin contrer le variant delta.

Lire cet article  Bilan de la covid-19 à la date du 22 septembre

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS