Crise au FLN : les vieilles habitudes refont surface

Algérie Des images obscènes ont eu lieu ce jeudi au siège du FLN. En effet, si les opposants de Bâadji ont pris d’assaut le siège du parti pour réclamer le départ de ce dernier, les violences constatés n’honore en rien le FLN. Mais, un retour sur l’histoire montre que le parti de l’ancien chef d’État Bouteflika a renoué à ses vieilles habitudes.

Après le coup d’État scientifique qui a évincé le défunt Abdelhamid Mehri dans les années 1990, puis les attaques au “bouledogue” au début des années 2000 pour déloger Ali Benflis et ses partisans, le parti a connu plusieurs bagarres entre militants dans les années 2010, notamment au cours des sessions du Comité central.

Lire cet article  Élections locales : le FLN sera absent dans de nombreuses wilayas

Cet épisode a entraîné la chute de Abdelaziz Belkhadem au profit de Amar Saadani en 2013. Ce jeudi encore, des hommes en colère ont montré leurs ras-le-bol en prenant d’assaut le siège national du parti afin de renverser le leader actuel Abou El Fadhl Bâadji. Sur les lieux, ont été notés des scènes de violence inouïe.

Selon nos informations, cette énième lutte menée par les opposants de Bâadji pourrait être en rapport avec l’approche des élections locales. Aucun motif n’a été abordé pour justifier leur acte jusqu’à présent. Rappelons que ces opposants étaient en Sit-In devant le siège du parti avant que les choses ne dégénères.

Lire cet article  Brouille Algérie-France : la Turquie s'en mêle et accuse Macron de "populisme"

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS