Crise avec le Maroc : Si l’Algérie faisait la même chose que son voisin

Algérie –Aucune réaction du Maroc, ce qui ressemble à du mépris, pas d’action non plus du côté algérien, ce qui pourrait se lire comme de la crainte ou-bien de la sagesse.

Depuis l’assassinat des trois camionneurs, plusieurs jours se sont écoulés mais la situation reste le même. Toujours tendue en même temps calme, ce qui peut paraître comme un oxymore, figure de style où deux mots contradictoires sont reliés. Il n’y aura peut-être pas de guerre, mais la contradiction se maintiendra encore longtemps, entre d’un côté un Roi, non élu, et un Président de l’autre, très mal élu, un royaume où les habitants sont des sujets, de l’autre une République où les habitants sont des suspects permanents, un pays qui a fait allégeance aux puissances du monde, un pays dont les célèbres positions sont fermes de l’autre.

Lire aussi :
Algérie: le dinar perd sa valeur et devient insignifiant, ce 6 novembre

Un pays qui vit du tourisme et sait y faire, de l’autre un pays qui méprise le tourisme avec des billets d’avion plus chers que ceux de la NASA et des hôtels pour riches où comme les hôpitaux il faut amener avec soi le matériel, draps, wifi et machine à café, voire un jerrican d’eau. Un pays adoré des étrangers qui y achètent des maisons, louent des femmes et des enfants, de l’autre un pays dont se méfient tous les étrangers, avec comme point commun entre les deux anciens royaumes numides, le mauvais classement sur la question de la corruption, droits de l’homme et libertés en général. Match nul, balle au centre ?

Lire aussi :
Allemagne : conditions d'obtentions d'un titre de séjour pour les algériens

Justement, au milieu de ces deux terres antinomiques, il y a les territoires sahraouis, d’où la question, si un jour ils deviennent indépendants, comment sera géré le pays ? C’est l’avantage d’être au milieu, pouvoir prendre le meilleur du modèle marocain et le meilleur du modèle algérien, rejetant les travers autocratiques des deux pays et cette propension à tout rater malgré leur fort potentiel.

Raison supplémentaire pour accorder l’indépendance aux Sahraouis, ne serait-ce juste pour montrer que dans cette région, on peut faire beaucoup mieux que l’Algérie ou le Maroc.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL