Crise commerciale dans le marché de voitures d’occasion en 2022 en Algérie

Algérie – Une crise commerciale serait observée au niveau du marché des voitures d’occasion en ce début d’année 2022. Et ceci sur l’ensemble des wilayas du pays.

Depuis quelques années, le marché national de l’automobile fait face à une crise très importante. A cela s’ajoute la crise sanitaire qui n’a pas fait qu’empirer les choses. Le fait que les activités d’importation et de construction de voitures neuves n’ont toujours pas été reprises en Algérie, le marché des voitures d’occasion ne communiquait pas du succès espéré en cette année 2022, bien au contraire, une absence totale des acheteurs et même des vendeurs ont été observés sur le territoire national. Seulement, avec la reprise des marchés réguliers des voitures d’occasion, les citoyens s’attendaient à une amélioration de ce secteur.

Cependant, d’après les témoignages de ces personnes au micro d’ El Bilad, cela ne s’est pas amélioré. C’est du moins ce qui a été observé au niveau du marché de Bouira. Selon la majorité des intervenants, les prix sont excessifs et personne ne peut ni vendre, ni acheter. On y trouve des voitures d’occasion qui sont proposées à trois (03) fois plus que leurs prix.

Lire aussi :
Taux de change du dinar : voici les cotations de ce mercredi 5 janvier

Hausse des prix des voitures d’occasion en 2022

En outre, bien qu’on puisse trouver quelques exposants dans ce marché des véhicules d’occasion , sauf que les visiteurs passent leurs chemins sans se tarder. Il suffit juste de voir les prix pour comprendre la raison. Les supposés acheteurs se plaignent de cette hausse des prix.

D’autant plus qu’ils estiment que ces voitures ne valent pas de telles sommes. Pour le citoyen moyen, il est devenu impossible d’acquérir une voiture, même déjà utilisé et avec quelques milliers de kilomètres au compteur. Comme on y trouve ce vendeur qui propose une Kia Picanto année 2009 à plus de 115 millions, alors qu’elle a roulé plus de 315.000 km.

De ce fait, en attendant que les prix se stabilisent; cette stagnation du mouvement risque encore de durer dans le temps. Sachant que les tarifs pratiqués acceptent les attentes des acheteurs. Cela dit, est-ce qu’un retour à l’activité d’importation des voitures neuves pourra faire changer la donne ? C’est ce que le futur nous dévoilera.

 

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL