Crise diplomatique: voici la réponse des entrepreneurs algériens à Macron

Algérie –Apparemment les récentes déclarations de Macron continuent de soulevé des tollés sur la scène politique comme économiques. En Algérie les opérateurs économiques et entrepreneurs ont également décidé de s’y mêler.


Certains entrepreneurs économiques ont décidé de boycotter la France en suspendant, leurs activités commerciales avec les entreprises françaises. Tandis que d’autres ont décidé de s’exprimer sur la toile en rédigeant de longs articles prouvant l’existence de l’Algérie avant la colonisation. Hier vendredi 22 octobre, le président de l’Association générale des entrepreneurs algériens (AGEA), Mouloud Kheloufi a expliqué que chacun doit réagir à sa façon aux multiples provocations du Président Emmanuel Macron. Environ 30 à 35 entreprises algériennes ont coupé les liens avec l’Hexagone.Pour ce qui est des entreprises membres de l’AGEA, elles ont opté pour le gel des contrats en cours d’étude ou ceux déjà actifs, avec tous les partenaires Français. Il s’agit en effet de pas moins de 30 entreprises algériennes. Une décision loin d’être facile à prendre, estime Mouloud Kheloufi, mais la dignité du pays prime sur tous. S’exprimant sur la question des visas que le président français à ordonner de réduire drastiquement le nombre, l’interlocuteur révèle que l’Association générale des entrepreneurs algériens ne vas plus déposer de dossier de Visa pour la France. Selon lui, les entrepreneurs algériens peuvent tisser des liens solides avec d’autres pays notamment l’Italie, l’Espagne et la Chine avec lesquelles les entreprises algériennes entreprennent de bonnes relations commerciales.

Lire aussi :
Libye : l'Algérie et les États-Unis s'engagent à promouvoir la "paix et la sécurité" dans la région

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL