Crise économique : les entreprises ont licencié de nombreux travailleurs

Algérie – L’avènement de la pandémie du coronavirus a porté un sérieux coup à l’économie algérienne. Avant même l’apparition de la maladie, il faut dire que l’économie du pays était déjà en récession à cause de la chute du prix des cours du pétrole.

Ces deux paramètres conjugués ont ébranlé tout le pays. Dès lors, les algériens ont dû apprendre à se serrer la ceinture afin de joindre les deux bouts. D’après de nombreux analystes économiques, il faudra sans doute attendre longtemps avant de constater un probable retour à la normale.

En attendant, il va falloir consentir à d’immenses sacrifices pour maintenir à flot l’économie du pays. La covid-19 a imposé un contexte exceptionnel et de nombreux employeurs furent obligés de procéder à des licenciements. Ce fut une approche radicale qui a permis de sauver l’activité d’un certain nombre de structure.

Les emplois vont se faire rare 

Malgré cette terrible conjoncture, des entreprises ont réussi à garder leur personnel, mais dans le même temps ils furent obligés de baisser les salaires. Un récent rapport de la Banque Mondiale a révélé que le monde du travail en Algérie a fortement souffert et que les perspectives ne sont pas reluisantes.

Pendant longtemps, l’économie du pays s’est appuyée en grande partie sur la rente pétrolière ce qui constitue un inconvénient. Dans ce contexte de double crise, la Banque Mondiale a déclaré que l’Algérie est confrontée à la pire récession économique de son histoire.

L’État tente bien que mal de soutenir les entreprises, mais ce n’est pas évident. Il ressort aussi que ce sont les Petites et Moyennes Entreprises (PME) qui sont les plus impactées. Dans le même temps, ce sont elles qui emploient le plus grand nombre de personnes.

Lire cet article  Bilan de la covid-19 à la date du 22 septembre

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS