DANS SON ÉDITORIAL DE LA REVUE DE L’ARMÉEEl Djeich dénonce “une poignée de comploteurs”

0

Pour l’éditorialiste, il faut couper la route aux aventuristes qui «concoctent des plans et projettent de les exécuter à tous les échelons, dans le but d’entraîner le pays vers l’anarchie et le chaos».

Dans son dernier éditorial consacré à la situation politique du pays, la revue El Djeich, organe officiel de l’armée n’y est pas allé avec le dos de la cuillère, quand il s’est agi de pointer du doigt ceux qui voudraient voir perdurer la crise. L’éditorial souligne que «certains parmi ceux qui ont vendu leur conscience, n’en ont cure de l’intérêt supérieur du pays et ils vont même jusqu’à tramer des complots contre la patrie, voudraient voir perdurer la crise en rejetant toutes les solutions disponibles et possibles (…)». Pour l’éditorialiste, il faut barrer la route aux aventuristes qui «concoctent des plans et projettent de les exécuter à tous les échelons, dans le but d’entraîner le pays vers l’anarchie et le chaos». la revue a noté que ces complots ne sont pas nés avec le mouvement populaire, mais remontent à plusieurs années: «Aujourd’hui, nul n’ignore que les exécutants de ce plan machiavélique, ceux qui leur ont confié cette tâche et ceux qui gravitent dans leur giron, ont attendu, durant les années passées, la moindre occasion pour le mettre à exécution en ayant recours à divers voies et moyens.». Ainsi, pour la revue de l’armée, il n’est pas surprenant de voir que ce sont «les mêmes voix qui avaient sollicité l’intervention de l’armée dans le champ politique durant les précédentes décennies, qui tentent aujourd’hui, sournoisement, de l’entraîner sur cette voie en cette étape cruciale».
Argumentant ses propos, l’éditorialiste se base sur ce qui a été rapporté par le vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’ANP, le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah. Il revient ainsi sur les phrases clés prononcées par le général de corps de’armée qui disait qu’«en cours de démantèlement des bombes à retardement dont le peuple algérien connaît pertinemment qui les a semées dans toutes les institutions de l’Etat, et que cette crise, dont nous n’avions guère besoin, a été inventée dans le but de semer les graines de la déstabilisation en Algérie, en créant un environnement propice au vide constitutionnel». Jugeant important d’ajouter que «ces individus-là, qui ont intentionnellement provoqué cette crise, sont ceux-là mêmes qui tentent aujourd’hui d’infiltrer les marches, brandissant des slogans suspects et tendancieux qui incitent à entraver toutes les initiatives constructives permettant le dénouement de la crise». l’auteur de l’éditorial veut certainement attirer l’attention sur le danger de ces individus qui ont «démontré qu’ils sont les ennemis du peuple, lequel sait pertinemment comment mettre en échec, en compagnie de son armée, ces complots et mener le pays vers un havre de paix».
L’on comprend, par ces propos, que l’ANP est résolue à faire respecter la Constitution mais aussi à maintenir la date de l’élection prévue le 4 juillet prochain. Sans cela estime l’éditorialiste, ces individus, dont les noms ne sont pas cités mais que les Algériens connaissent, vont vers la concrétisation «de leurs vils desseins», car «ces revanchards tentent de mettre la main sur ce Hirak pacifique et de prendre le train en marche, pour servir leurs intérêts étroits en s’autoproclamant porte-paroles du peuple, dans l’espoir de brouiller les cartes et de semer la confusion». Usant d’un langage franc mais aussi dur, en désignant ceux-là mêmes d’être à l’origine de manoeuvres criminelles, l’auteur souligne que «ces mêmes parties n’oublient pas de lancer des campagnes féroces à travers certains porte-voix qui véhiculent toute leur rancoeur à l’encontre de l’ANP, lui reprochant son attitude patriotique et novembriste, dont elle ne s’écartera jamais». Il justifie le fait que «le comportement hystérique qui a fait perdre le Nord à ces parties, est essentiellement dû au refus catégorique du Commandement de notre armée de faire verser une seule goutte de sang du peuple, depuis le début des marches pacifiques, et sa détermination à faire barrage à tous ceux qui tenteraient d’ébranler la stabilité du pays et d’attenter à l’unité du peuple». A ce propos, l’auteur revient une nouvelle fois sur les déclarations du vice-ministre de la Défense nationale qui avait indiqué que «l’ANP qui se range aux côtés du peuple afin d’atteindre ses objectifs visant à opérer le changement escompté et sa mobilisation continue pour accompagner les Algériens dans leurs marches pacifiques et leur sécurisation, procède de l’harmonie et de la concordance dans les visions et la démarche empruntée entre le peuple et son armée». Il rappelle également le message du vice-ministre, au peuple: «Ce à quoi vous aspirez, par votre élan populaire, en termes de nobles objectifs, que nous saluons, requiert de nous tous de faire preuve de perspicacité et de sagesse afin de mettre en échec toutes les conspirations qui se trament contre notre patrie. Ainsi, nous dépasserons ensemble et en toute sécurité cette étape dans l’histoire de notre nation.»

Source : lexpressiondz.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here