Début de la révision des listes électorales

0

Début, hier dimanche, de l’opération de révision exceptionnelle des listes électorales. L’autorité nationale indépendante des élections continue de recevoir les candidats à la candidature, essentiellement des candidats «indépendants» sans affiliation partisane. Le seuil de la quarantaine de candidats est bientôt atteint.

Nawal Imés – Alger (Le Soir) – Le processus devant mener à l’organisation de l’élection présidentielle suit son cours. L’autorité nationale indépendante des élections ne chôme pas. Ses membres continuent de recevoir les postulants désireux de briguer le poste de président de la République.

Jusqu’à hier, ils étaient 35 à avoir fait part de leur vœu en procédant au retrait des formulaires de souscriptions de signatures, comme exigé par la loi électorale.
Le seuil de 40 candidats sera rapidement atteint selon Ali Draâ porte-parole de l’autorité des élections. Au dernier décompte, parmi ces postulants à la candidature pour le scrutin prévu officiellement le 12 décembre figurent des chefs de partis politiques dont Abdelaziz Belaïd, président du front El Moustakbal et Aïssa Belhadi, président du Front de la bonne gouvernance et Abdelkader Bengrina du mouvement El Binaa. Parmi les postulants, figure également une seule femme candidate.

Lire aussi  Trois éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés à Tébessa et Boumerdès

Conformément à la loi organique récemment adoptée, il est fait obligation aux candidats à la présidentielle de collecter cinquante mille signatures individuelles au moins, d’électeurs inscrits sur une liste électorale.
Ces signatures doivent être recueillies obligatoirement à travers au moins 25 wilayas. Le nombre minimal des signatures exigées pour chacune des wilayas ne doit pas être inférieur à 1 200.

Toujours selon cette même loi, la déclaration de candidature à la présidence de la République doit être la résultante du dépôt, par le candidat lui-même, d’une demande d’enregistrement auprès du président de l’autorité nationale indépendante des élections qui a la lourde tâche de veiller à préparer les élections, de les organiser, de les gérer et de les superviser, et ce, dès le début de l’opération d’inscription sur les listes électorales et leurs révisions ainsi que les opérations de préparation de l’opération électorale, celles de vote, de dépouillement et se prononce sur le contentieux électoral jusqu’à l’annonce des résultats provisoires.

Lire aussi  Environ 80% de Yéménites ont besoin d'une assistance vitale

Parallèlement à la réception des demandes de formulaires, l’autorité nationale indépendante des élections a annoncé le lancement de l’opération de révision exceptionnelle des listes électorales qui devra se poursuivre jusqu’au 6 octobre. La loi organique relative au régime électoral amendée place le fichier national du corps électoral des listes électorales des communes et des centres diplomatiques et consulaires à l’étranger sous la tutelle de l’autorité indépendante chargée des élections.
Le fichier électoral constitue depuis des années déjà une pomme de discorde entre l’opposition et les pouvoirs publics. Ces derniers sont soupçonnés de le manipuler pour peser sur les différents rendez vous électoraux.

N. I.

Source :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici