in

Décès d’Ali Yahia Abdenour : La FIDH se dit “attristée”

Selon le site Liberte-Algerie, La Fédération internationale pour les droits humains a exprimé sa “grande tristesse” après la disparition de l’avocat Ali Yahia Abdenour. “L’Algérie et le mouvement international des droits humains perdent ainsi l’avocat, le combattant contre la colonisation, l’ancien ministre et le membre fondateur de la Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme (LADDH)”, écrit la FIDH dans un message adressé à la LADDH et signé par sa présidente, Alice Mogwe. “Je souhaite vous présenter nos plus sincères condoléances, ainsi qu’à toute sa famille.

La FIDH et ses organisations membres partagent votre douleur, et sachez que nous sommes à vos côtés dans cette épreuve”, affirme Alice Mogwe. “Je voulais vous assurer du soutien de la FIDH, de ses membres et de toute son équipe dans ce moment particulièrement difficile pour vous, et encore une fois vous transmettre mes condoléances les plus sincères”, ajoute le texte.

Partagez l'article :