Découverte d’un nouveau traitement par «voie orale» contre le Covid-19 en Amérique

Algérie –Un laboratoire américain a décidé de se distinguer de ses concurrents en produisant un médicament contre les formes graves causées par le virus du Covid-19. Il s’agit de la « Molnupiravir », un médicament sous forme de pilule inventée par le laboratoire américain Merck en collaboration avec la société de biotechnologie Ridgeback Biotherapeutics. L’information à été relayée par le journal français “Le Parisien”, ce vendredi 1er octobre 2021.



Le laboratoire a annoncé ce vendredi dans la matinée des résultats positifs et prometteurs quant à l’efficacité de son antiviral dans la diminution du risque d’hospitalisation et de décès. Signalons que, cette efficacité a été prouvée suite à l’essai clinique de phase 3, réalisé sur 775 patients atteint de covid-19 et ayant au moins un facteur de risque. Après avoir été divisé en deux groupes, les patients ayant pris le traitement, à savoir le « Molnupiravir » ont connu un taux d’hospitalisation de 7,3 % contre 14,1 % chez ceux ayant pris un placebo.« C’est une molécule qu’on connaît et l’un des traitements les plus attendus, et ces résultats sont attendus. Mais avec plusieurs limites, par exemple ce ne sont pas des patients car ils sont à risque », indique l’infectiologue Nathan Peiffer-Smadja, chef de clinique à l’hôpital Bichat de Paris.

 

Lire cet article  Covid-19 : l'Algérie n'est plus sur la liste rouge de l'Allemagne

Le « Molnupiravir » sera-t-il commercialisé ?

 

Suite à ces résultats « attendus », le laboratoire américain envisage « soumettre dès que possible une demande d’autorisation d’utilisation d’urgence » à l’agence américaine des médicaments (Food and Drug administration, FDA) dans le but de commercialiser son traitement au niveau local, et pourquoi pas aussi le mettre sur le marché international. Notons que, si le « Molnupiravir » est autorisé, il deviendra le premier traitement administré par voie orale et sous-formes de comprimés ayant démontré son efficacité.
Par ailleurs « aucun décès n’a été signalé » parmi les patients ayant reçu l’antiviral, sachant que ce petit échantillon n’était pas atteint du type variant, précise le Parisien qui ajoute que « le Molnupiravir fonctionnerait aussi bien sur les personnes infectées par le variant Delta que sur les autres ». En attendant l’approbation de l’antiviral par la FDA, les vaccins sont de plus en plus disponibles sur le marché. Certains pays dont l’Algérie ont même lancé leur propre production du vaccin au niveau local.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS