AccueilDEPECHES

DEPECHES

Dr Youcef Elaïd : « Le mois d’août sera difficile pour les Algériens »

Le Dr Youcef Elaïd, épidémiologiste et virologue, responsable de la Cellule nationale de suivi épidémique et d’information sanitaire au ministère de la Santé, a...

Tribunal militaire de Blida : Mise sous mandat de dépôt du général-major Chouaki

Après l’ex-secrétaire général du ministère de la Défense, c’est au tour de l’ancien directeur des industries militaires du même ministère, le général-major Rachid Chouaki...

Chaleur record, sécheresse en Algérie et ailleurs : c’est une question de survie !

L’Algérie est frappée de plein fouet par les changements climatiques, avec des chaleurs avoisinant les 50 degrés dans le nord du pays et les...

L’Algérie dit « NON » au retour volontaire de 250 sans papiers en France

Clandestins en France, 250 sans papiers algériens souhaitaient retourner volontairement l’Algérie ces derniers jours, mais le pays a refusé de les accueillir, selon l’Office...

Aïd El Adha en Algérie : vente de moutons à 5.000 dinars et le reste par facilité

Dzair Daily – À l’occasion de l’Aïd El Adha qui s’approche à grands pas, la vente de moutons par facilité se pratique désormais dans...

Pr Riad Mahyaoui : « Notre objectif est de vacciner 15 millions de personnes avant la fin de l’année »

Algerie Eco - Le professeur Riad Mahyaoui, membre du Comité scientifique chargé du suivi et de l’évolution de l’épidémie Covid-19 en Algérie, s’est dit...

Vers le retour à la retraite proportionnelle et sans condition d’âge ?

Alors que l’ancien ministre du Travail El Hachemi Djaaboub avait été, à maintes reprises, catégorique sur l’impossibilité du retour à la retraite proportionnelle et...

Devises : taux de change du Dinar face à l’Euro ce 13 juillet

Face à une troisième vague du Covid qui menace encore la santé des citoyens, mais aussi à une ouverture des frontières qui tarde à...

Les gens s’en foutent et l’État est absent : La dure réalité du Covid-19 en Algérie

ObservAlgérie - La hausse du nombre d’infectés par le Covid-19 ces derniers jours en Algérie inquiète les spécialistes. Ces derniers ne cessent d’alerter sur...

VIDÉO. Un passager ouvre la porte d’un avion à cause de la chaleur

Une vague de chaleur a frappé le monde depuis quelques jours, marquant définitivement la transition avec le temps doux du printemps. Avec des températures allant...

Eau, incendies, accidents, Covid : les Algériens frôlent la dépression collective

Par Abdelkader S. – Jamais, depuis la fin de la décennie sanglante des années 1990, le moral des Algériens n’a atteint un tel niveau de...

Ce que la France vend à l’Algérie et ce que l’Algérie achète à la France

ALGERIE PART - Les relations commerciales entre l’Algérie et la France ont retrouvé leur dynamique d’avant la crise financière provoquée par la pandémie de...

Les dessous de la garde à vue du dirigeant du MAK Ferhat Mehenni à Paris

Par Houari A. – Double coïncidence qui fait trembler le MAK et Rachad. Ce n’est pas tant la décision du Haut Conseil de sécurité (HCS) de classer ces deux entités comme organisations terroristes qui inquiète le binôme Ferhat Mehenni-Larbi Zitout et ses fidèles, mais la réaction des autorités françaises qui, à chaque fois, interviennent concomitamment avec les décisions prises à Alger les concernant.

Il avait été nommé médiateur de la République le 17 février 2020 : Fin de mission brutale pour Karim Younès

Le 17 février 2020, le président Tebboune nomme Karim Younès au poste de médiateur de la République. Une mission jugée sensible et importante. Un an et trois mois plus tard, les services de la Présidence annoncent dans un communiqué laconique le limogeage de Karim Younès et son remplacement par Ibrahim Mourad, qui occupait jusqu’à hier le poste de conseiller, chargé de mission auprès de la présidence de la République pour le suivi des zones d’ombre.

Urgent. Victime de violences policières : un manifestant du Hirak originaire de Sétif dans le coma

Drame à Sétif. Un manifestant du Hirak se trouve depuis ce dimanche matin dans le coma à la suite des violences policières qui lui ont été infligées. Il s’agit d’un certain Omar Laouaram, une personne âgée de 71 ans, qui a été violemment matraqué par les policiers ce dimanche matin à Sétif.

Djamel Mimouni placé en garde-à-vue à cause de sa participation à une marche du Hirak

Un éminent scientifique, un professeur d’université reconnu mondialement pour ses compétences académiques a été placé brutalement en garde-à-vue par les services de sécurité à Constantine en raison de sa participation à une marche pacifique du Hirak. Un dérapage inédit qui en dit long sur les intentions malsaines et profondément dangereuses du régime algérien à travers la répression de plus en plus violente menée à l’encontre du Hirak.

Confidentiel. Soins à l’étranger : Avion privé et prise en charge en devises pour Souilah, même pas une simple autorisation pour 3000 autres malades...

Le 8 mai dernier, le comédien Salah Aougrout a bénéficié d’un transfert médicalisé à l’étranger pour une prise en charge dans un établissement spécialisé en France où il va subir tous les soins nécessaires pour atténuer les douleurs de sa tumeur cancéreuse.

En Algérie, le directeur de médias proches du Hirak placé sous contrôle judiciaire

Le directeur de la station algérienne Radio M et du site d’information Maghreb émergent, Ihsane El Kadi, a été placé sous contrôle judiciaire, mardi 18 mai, « par le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed [à Alger] », ont indiqué ces deux médias proches du mouvement de protestation du Hirak.Le journaliste, figure des médias indépendants algériens, a été présenté mardi devant le procureur, au lendemain d’une convocation par la gendarmerie dans le cadre d’une « procédure d’urgence ».

La branche de Daech en Libye revendique l’attentat contre l’ambassade d’Algérie à Tripoli

C’est la branche de Daech, alias l’Etat Islamique, qui a perpétré l’attaque à l’engin explosif contre l’ambassade d’Algérie à Tripoli, révèle la chaîne d’information Sky News Arabia.Selon la même source,  Abou Bakr Al-Baghdadi, le mystérieux chef de l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) (DAECH), a appelé dans un communiqué à déclencher la guerre sainte en Libye.