in

Déperdition scolaire et écoles religieuses : Mohamed Ouadjaout crée la polémique

Selon le site le tsa-algerie , le Ministre de l’Education nationale Mohamed Ouadjaout a listé , hier jeudi , au Conseil de la nation les principales raisons de la déperdition scolaire en Algérie. De ce fait , Mohamed Ouadjaout a cité plusieurs facteurs comme « le mariage précoce des filles, la séparation des parents, pour cause de maladies chroniques ou le refus des parents de laisser leurs enfants poursuivre les études, notamment les filles ». Le ministre a d’ailleurs ajouté que des élèves quittent l’école pour rejoindre les écoles coraniques et les zaouias pour poursuivre des études dans les sciences coraniques et les sciences de la charia.

Afin d’éteindre la polémique , Oudjaout assure n’avoir pas suggéré que « l’entrée aux écoles coraniques et les zaouias est une raison qui encourage la déperdition scolaire, comme cela a pu être interprété». Il a également souligné qu’il ne visait pas à diminuer le mérite des écoles coraniques et des zaouïas dans l’enseignement, et que ses propos ne sont pas « une remise en cause du niveau d’instruction de ceux qui ont choisi de les rejoindre ». De plus , le ministre a loué le mérite des écoles religieuses dans l’instruction des apprenants parallèlement à celle reçue dans les établissements scolaires.

Par ailleurs , il a annoncé que ses services travaillent en collaboration avec ceux du ministère des Affaires religieuses en vue de trouver « des mécanismes qui permettent aux élèves des écoles coraniques et des zaouïas de poursuivre leur cursus scientifique tout en ayant la possibilité de passer les examens nationaux ».

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *