Des entreprises sous-traitantes dans le désarroi

 Une dizaine d’entreprises de sous-traitance pour le compte d’une société portugaise en charge de la réalisation d’un projet de 2000 places pédagogiques au pôle universitaire de Tamda, dans la wilaya de Tizi Ouzou, sont dans une situation de grand désarroi suite à la décision de cette société étrangère de résilier son contrat avec les autorités de wilaya, a-t-on appris auprès des propriétaires de certaines de ces petites entreprises locales. Selon ces derniers, la société portugaise compte quitter le chantier alors que ses dettes envers ces entreprises de sous-traitance, qui avoisinent les 25 millions de dinars, n’ont pas été honorées. Les autorités de wilaya n’ayant affiché aucune volonté de trouver une solution à ce problème, les propriétaires de ces entreprises sous-traitantes, nous ont-ils affirmé, ont décidé, en guise de protestation, de procéder à la fermeture de l’accès au chantier, demain lundi.  


Source : liberte-algerie

liberte-algerie