Des obsèques très sobres

Algérie – En fin de semaine dernière, l’ex-président de l’Algérie, Abdelaziz Bouteflika est décédé après avoir subi les effets de sa santé chancelante. Âgé de 84 ans, l’ancien président n’était plus que l’ombre de lui-même. Il restera dans l’histoire de l’Algérie comme le dirigeant qui aura eu le plus long règne.

Au cours de son très long règne, Bouteflika a fait de son mieux pour mettre l’Algérie sur la voie du développement. Il y a eu de bonnes choses, mais des dérives furent également constatées.

En 2019, malgré le poids de l’âge et une santé très fragile qui se dégradait à vue d’œil, l’ancien haut gradé de l’armée a fait le forcing pour briguer un 5e mandat à la tête du pays. Ce fut une erreur fatale, car les algériens souhaitaient autre chose, une rupture totale afin de prétendre à un avenir meilleur.

La fin d’une ère 

C’est ainsi que le peuple algérien est descendu massivement dans la rue pour exiger le départ de Bouteflika. Face à la très forte contestation populaire, ce dernier n’a eu d’autres choix que de démissionner. Bouteflika aurait pu sortir par la grande porte, mais hélas, l’usure du pouvoir a eu raison de lui.

Les obsèques de l’ex-dirigeant se sont déroulées hier dimanche 19 septembre avec un comité très restreint. Avec son statut d’ancien chef de l’État, il a eu droit à une cérémonie dans les normes. Cependant, l’ombre des récents événements qui a émaillé l’histoire de l’Algérie a plané sur ces obsèques.

De plus, les algériens, qui sont actuellement confrontés à de nombreux défis sont partagés face à l’hommage que le pays devait rendre à Bouteflika car nombreux d’entres eux sont sortis dans la rue en 2019 pour réclamer un véritable changement.

Lire cet article  Trois universités algériennes se distinguent dans un classement internationale

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS