Des sueurs froides pour le gouvernement

1

L’exclusion des partis de la majorité du processus du dialogue national fait craindre le pire au gouvernement Bedoui. Selon des sources sûres, le gouvernement redoute, en effet, une réaction «imprévue» de certains parlementaires de ces partis qui contrôlent le Parlement, à l’occasion de la présentation de textes cruciaux à la prochaine session, à commencer par la loi de finances pour 2020.

Lire aussi  Plus de 660 manifestants tués depuis le 1er octobre en Irak
Source :

1 COMMENTAIRE

  1. Ce gouvernement illégitime doit partir. Si Bedoui avait un grain de dignité il démissionnerait avant d’être déposé! Ce qui ne saurait tarder

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici