Des Tunisiens manifestent contre l’Algérie au poste de Bouchebka

Par R. Mahmoudi Selon des sources médiatiques tunisiennes, des manifestants tunisiens ont procédé, dimanche, à la fermeture du poste frontalier algéro-tunisien au niveau de Bouchebka, au centre-ouest de la Tunisie.

Des groupes de jeunes de cette localité de la province de Kasserine ont bloqué le trafic pour protester contre les autorités algériennes à l’issue de l’arrestation de deux Tunisiens ayant tenté d’entrer sur le sol algérien illégalement. Selon la chaîne tunisienne Nesma TV, les manifestants ont exigé la libération des personnes arrêtées.

De son côté, la chaîne de télévision algérienne a confirmé que le passage frontalier était resté suspendu et qu’au moins cinq camions algériens ont été endommagés par les manifestants.

D’après les mêmes sources, les forces de sécurité tunisiennes se sont déployées pour essayer de rétablir l’ordre et permettre la réouverture du poste frontalier.

Cet incident vient démontrer que beaucoup de choses restent encore à faire pour aboutir à une parfaite sécurisation des frontières algéro-tunisiennes et que, décidément, les autorités tunisiennes ne sont pas en mesure d’assurer un contrôle efficace des frontières. Il intervient quelques semaines après la signature, à Tunis, d’un important accord entre les gouvernements des deux pays dans le domaine de la coopération sécuritaire, et qui fait la part belle à l’échange de renseignements dans la lutte contre le terrorisme et le crime organisé.

Le gouvernement de Youcef Chahed semble avoir échoué dans son premier test.

R. M.

Source : algeriepatriotique

algeriepatriotique